Guy Parmelin a déjà entamé sa nouvelle vie de conseiller fédéral

Élections fédérales Le Vaudois a vu son agenda changer du tout au tout, afin d'être prêt à entrer en fonction le 1er janvier.

Le conseiller fédéral fraîchement élu en compagnie du porte-parole du gouvernement, Andre Simonazzi, en route pour une conférence de presse, mercredi.

Le conseiller fédéral fraîchement élu en compagnie du porte-parole du gouvernement, Andre Simonazzi, en route pour une conférence de presse, mercredi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le débat urgent demandé par l’UDC sur la crise des migrants aura dû se dérouler sans Guy Parmelin. Jeudi, au Conseil national, pas de trace du nouveau conseiller fédéral. Vingt-quatre heures à peine après son élection, le Vaudois a dû sauter à pieds joints dans sa nouvelle vie. Bien qu’il n’entre en fonctions que le 1er janvier prochain, il a déjà dû faire face à un agenda très rempli. Au programme, une rencontre avec la Chancellerie fédérale et les chefs des offices fédéraux.

Guy Parmelin a entamé «une période intensive de préparation à sa prise de fonction», explique André Simonazzi, vice-chancelier de la Confédération et porte-parole du Conseil fédéral. Le Bursinois a «beaucoup de matière à emmagasiner» avant sa première participation à une séance du gouvernement. Il doit en effet se familiariser avec le fonctionnement complexe du Conseil fédéral.

Pour l’accompagner dans ses premiers pas et jusqu’à la répartition des départements, aujourd’hui, Guy Parmelin peut compter sur la Chancellerie fédérale. Celle-ci s’occupe de sa communication et de ses déplacements. La Chancellerie doit par ailleurs mettre sur pied un secrétariat afin de répondre aux nombreux mots de félicitations reçus depuis son élection.

Jeudi, le nouvel élu a également rencontré le chef de l’Office de l’informatique afin de prendre connaissance du système. D’ici à son entrée en fonctions, il doit par ailleurs «régler des questions logistiques telles que quitter son travail actuel, détaille encore André Simonazzi. C’est un véritable marathon qui a commencé, et ce n’est pas près de se terminer.»

De citoyen ordinaire, Guy Parmelin est désormais une personne exposée et qui mérite protection. Dès son élection, sa sécurité est assurée aux niveaux professionnel et privé, précise le porte-parole du Conseil fédéral. Aucune information sur le dispositif mis en place, qui doit rester secret, ne peut cependant être donnée. Le ministre UDC restera protégé par le Service fédéral de sécurité (SFS) encore un an après la fin de son mandat.

Si le nouveau conseiller fédéral doit digérer seul la portée de son élection, le règlement fédéral prévoit quelques aménagements matériels pour lui faciliter la vie. Guy Parmelin ne bénéficiera pas d’un logement de fonction. S’il décidait toutefois de vivre de l’autre côté du Röstigraben, la Confédération l’aiderait à trouver un toit à Berne.

Comme tous les conseillers fédéraux, le Vaudois a droit à deux véhicules, l’un de représentation avec un chauffeur, et le second pour son usage personnel. Il pourra choisir la marque et le modèle de ce dernier pour 100 000 francs maximum, selon l’aide-mémoire à l’intention des membres du Conseil fédéral.

Côté transports, les membres du gouvernement sont assez gâtés. Ils reçoivent en sus un abonnement général des CFF en première classe et un abonnement général des téléphériques suisses. Et ils peuvent en outre utiliser les avions et les hélicoptères de la Confédération pour leurs déplacements professionnels.

Leurs frais de télécommunication sont pris en charge, que ce soit le téléphone fixe, le portable ou le télécopieur. Un équipement multimédia (télévision, radio, Internet) est gratuitement à leur disposition, cependant il leur revient de payer la redevance à Billag.

Art de vivre et culture, le programme est modeste. En tant qu’amateur de théâtre, Guy Parmelin peut profiter de deux des six places réservées aux membres du gouvernement dans une loge du Théâtre municipal de Berne. Lors de réceptions officielles, le vigneron de La Côte pourra se servir dans la Cave de la Confédération, qui propose des vins du domaine du Lohn et de la maison de Watteville.

Créé: 11.12.2015, 06h48

Articles en relation

Où ira Guy Parmelin? Nos scénarios

Conseil fédéral Editorial Quel département sera attribué au Vaudois? Diverses possibilités, et autant d'arrière-pensées politiques. Plus...

Le poker menteur pour la répartition des départements a déjà commencé

Où ira Guy Parmelin? Plusieurs scénarios circulent avec des arrière-pensées politiques. La question devrait être tranchée rapidement. Plus...

Trois petits tours et voilà Guy Parmelin élu en douceur

Conseil fédéral Le Vaudois est entré hier matin au Palais fédéral comme parlementaire, il en est ressorti conseiller fédéral sans coup férir. Guy Parmelin était favori dès le début. Récit d’une élection jouée d’avance. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.