Guy Parmelin: «Je suis Vaudois mais je vais travailler pour tous les Suisses»

Conseil fédéralPeu de temps après son élection, Guy Parmelin a accordé un premier entretien aux médias hier, étrennant son costume de ministre.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Que ressentez-vous après cette élection?
De la fierté et beaucoup d’autres d’émotions, mais aussi un sentiment de responsabilité. Avec les votes clairs de ce matin, j’ai eu l’impression que le Parlement a envoyé un message de confiance au gouvernement. Mais j’ai senti que dans ce message, il y a aussi la demande de nous mettre très vite au travail dans l’intérêt du pays.

Premier conseiller fédéral vaudois depuis dix-sept ans, vous succédez à Jean-Pascal Delamuraz. Qu’est-ce que cela représente pour vous?
Je suis heureux que le canton de Vaud revienne au Conseil fédéral. La Suisse occidentale est l’une des grandes régions de ce pays, elle participe fortement à la solidarité confédérale et permet de cimenter entre elles les régions de la Suisse. Mais cela implique aussi des devoirs. J’ai l’intention, dans toutes mes décisions futures, de garder à l’esprit le nécessaire équilibre entre les régions. Mais c’est clair que Vaudois je suis, Vaudois je reste.

Vous dites que le Département de l’intérieur vous intéresse. Si Alain Berset accepte de le lâcher, vous le reprenez tout de suite?
La discussion pour répartir les départements devrait avoir lieu bientôt, attendons qu’elle se fasse. Ce sera une décision collégiale. Si j’ai cité ce département ces dernières semaines, c’est parce que j’étais très en phase avec les dossiers de la santé dans mon travail de parlementaire. Je pourrais immédiatement prendre mes marques dans ces dossiers-là. Mais d’autres dossiers m’intéressent, comme l’économie ou la défense.

Certains vous verraient bien reprendre le Département des finances. Des projets importants comme la réforme de la péréquation financière ou l’imposition des entreprises touchent de près l’arc lémanique.
Oui, mais je ne voudrais pas que ce soit mal compris. Je suis Vaudois, c’est vrai, et j’entends que le canton de Vaud voudrait que je reprenne ce département. Mais je vous rappelle que les deux enjeux que vous avez cités ne touchent pas seulement l’arc lémanique mais tout le pays. Et j’ai l’intention d’être un conseiller fédéral pour tous les Suisses.

Les trois candidats du ticket UDC ont essuyé beaucoup de critiques. Considérez-vous que ce sont des broutilles de campagne ou les prenez-vous au sérieux?
Il faut toujours entendre les critiques. Il en est des constructives et d’autres que j’appellerais plus «politiques». Mais cela fait partie du travail d’un élu que d’en tenir compte. Dans quelque temps, vous pourrez juger mon travail sur pièces.

Vous avez été élu en partie grâce aux voix de la gauche. Allez-vous à l’avenir adoucir votre ligne UDC et vous montrer plus consensuel?
Notre système politique est basé sur la concordance: aucun parti ne peut travailler seul au gouvernement. Ma conviction est que l’on peut travailler en bonne intelligence sans faire des compromis d’entrée.

Le Conseil fédéral a décidé vendredi de négocier une clause de sauvegarde avec Bruxelles, vivement critiquée par l’UDC. Avez-vous l’intention de rouvrir cette discussion?
Je ne conçois pas que le Conseil fédéral interrompe un travail en cours parce qu’un nouveau membre vient donner son avis. Pour la suite, je crois que les discussions pourront être très vives sur certains dossiers au sein du Conseil fédéral. Mais, une fois les décisions prises, j’ai l’intention de respecter la collégialité.

Créé: 09.12.2015, 19h53

Articles en relation

L'élection de Guy Parmelin redessine la carte du pouvoir en Suisse

Conseil fédéral Editorial De Lausanne à Zurich, en passant par Neuchâtel, Fribourg, Berne et Argovie, le plateau suisse concentre le pouvoir. La Suisse centrale et orientale et le Tessin sont écartés. Plus...

Les Bursinois ont sorti le vin local pour célébrer leur conseiller fédéral

Elections Dans le village de Guy Parmelin, l'heure était aux réjouissances mercredi après l'annonce des résultats. Plus...

Guy Parmelin, «heureux et fier» pour son canton

Premiers propos Le nouveau conseiller fédéral est conscient d'incarner un moment historique. Plus...

Parmelin élu: un demi-jour de congé pour les élèves vaudois

Festivités Les écoliers auront congé l'après-midi du 17 décembre pour célébrer le nouveau conseiller fédéral. Le Canton organisera à cette date une journée spéciale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...