Passer au contenu principal

A Lausanne, pas d'hommage pour Guy Parmelin avant la réception

Le Conseil communal du chef-lieu vaudois s'est tenu mercredi sans aucune référence au nouvel élu.

Keystone

Mercredi, les élus au Conseil communal de Lausanne ont chaleureusement applaudi… Grégoire Junod, qui fêtait ses 40 ans. Mais pas un mot n’a été prononcé pour rendre hommage à Guy Parmelin. Couac ou mésentente?

Président du Conseil communal, le socialiste Yvan Salzmann n’avait pas manqué de saluer l’élection de Géraldine Savary et d’Olivier Français au Conseil des Etats. Et l’accession d’un Vaudois au Conseil fédéral? «Je n’ai absolument rien contre Guy Parmelin, assure Yvan Salzmann. D’ailleurs nous sommes contemporains et avons fait notre gymnase ensemble.» Il aurait volontiers prononcé quelques mots si un parti en avait fait la demande. «Si j’avais su que rien ne se dirait, je l’aurais demandé», réagit, un rien amer, l’élu et député UDC Jean-Luc Chollet.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.