Passer au contenu principal

«Quoi qu'il arrive, c'est un jour historique pour Bursins»

Syndic du village de Guy Parmelin, Philippe Parmelin livre ses impressions avant d'assister à Berne à la journée d'élection du Conseil fédéral.

Philippe Parmelin au petit matin, dans le train qui le mène vers Berne.
Philippe Parmelin au petit matin, dans le train qui le mène vers Berne.

La journée a commencé tôt, très tôt, pour Philippe Parmelin. A 5h15 ce mercredi matin, le syndic de Bursins était en gare de Gland pour ne surtout pas rater un rendez-vous avec l'histoire. Dans le train qui le mène vers Berne et la journée d'élection au Conseil fédéral, il nous dit: «Quoi qu'il arrive aujourd'hui, c'est un jour historique pour Bursins.» Car ce 9 décembre 2015, un enfant du village, Guy Parmelin, pourrait bien accéder au sommet de la politique suisse. «Il y a quelques jours, je n'y croyais encore pas trop. Mais là, je pense sincèrement qu'il a ses chances.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.