Pour Toni Brunner, «les jeux politiques sont finis»

Conseil fédéralPour le président de l'UDC, il est temps que sa formation soit désormais mieux représentée au Conseil fédéral. Mais pas au détriment de la ligne du parti.

Pour le président du parti Toni Brunner, il est temps que l'UDC ait un second siège au Conseil fédéral.

Pour le président du parti Toni Brunner, il est temps que l'UDC ait un second siège au Conseil fédéral.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Toni Brunner, le président de l'UDC, s'attendait au départ d'Eveline Widmer-Schlumpf. Et il espère désormais que le retrait de la ministre du PBD «décrispe la politique suisse», comme il le déclare dans une interview parue jeudi 29 octobre dans 20 Minuten.

Et de rappeler la position du parti, qui estime qu'une meilleure représentation des forces politiques au Conseil fédéral stabilisera la Suisse. «Nous sommes prêts à prendre plus de responsabilités. Nous allons chercher le dialogue avec les autres partis ces prochains jours.»

A ses yeux, «le temps des petits jeux politiques est terminé. Les trois principales formations doivent avoir deux sièges et le dernier revient au quatrième parti».

Un Romand dans le ticket?

L'UDC va maintenant sélectionner ses candidats en vue de la future élection au Conseil fédéral avant de les présenter à l'assemblée fédérale. Le parti présentera un ticket, soit deux personnalités. Mais le président rappelle également la ligne du parti. «Il est important que des voix critiques envers l'asile et la politique européenne aient une place au gouvernement.»

Toni Brunner n'exclut pas un candidat romand dans le ticket, qui se fera sans lui, car il répète qu'il n'est pas intéressé par le poste.

Créé: 29.10.2015, 07h56

Galerie photo

Les candidats UDC au Conseil fédéral

Les candidats UDC au Conseil fédéral L'UDC brigue un 2e siège au Conseil fédéral le 9 décembre et la liste des candidats déclarés est dorénavant connue. Le parti a dévoilé sa sélection.

Articles en relation

La presse redoute une perte de collégialité

Départ d'Eveline Widmer-Schlumpf Les éditorialistes qui rendent hommage à la ministre des Finances ne semblent pas douter qu'un élu UDC la remplacera. Plus...

«Je veux mettre mon énergie dans d’autres choses»

Conseil fédéral Eveline Widmer-Schlumpf tourne la page sans états d’âme. La forte avancée de l’UDC n’a pas joué un rôle décisif dans son retrait, dit-elle. Plus...

Eveline Widmer-Schlumpf jette l'éponge

Conseil fédéral La décision de la Grisonne était fortement attendue depuis les élections fédérales du 18 octobre, qui se sont soldées par un recul de son parti et une forte avancée de l'UDC et du PLR. Plus...

Les partis réagissent au départ d'Eveline Widmer-Schlumpf

Conseil fédéral Les formations politiques ont pris acte du retrait de la conseillère fédérale qui ouvre la voie à un second siège UDC au gouvernement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...