Passer au contenu principal

ÉditorialElon Musk en apesanteur

Tesla rejoint le S&P 500.

Il est peut-être plus facile pour Elon Musk de catapulter une voiture rouge dans l’espace que d’intégrer le prestigieux indice Standard & Poor’s 500, qui regroupe les sociétés les plus cotées de la Bourse de New York. Ce sera chose faite ce lundi, mais cet univers a ses codes, ses obligations, et le fantasque patron de Tesla devra se tenir à carreau. Fini les déclarations intempestives et les joints en direct…

Valorisée à plus de 600 milliards de dollars, la marque de Palo Alto (Californie) n’en demeure pas moins un «nain» dans le secteur automobile, en termes de chiffre d’affaires et de nombre de voitures produites. La tâche sera rude pour traduire l’envol de son titre (+800% depuis le début de l’année!) dans la réalité du terrain.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.