Passer au contenu principal

Portrait de la présidente des JUDCVEmmylou Maillard veut rapprocher les Jeunes UDC du terroir vaudois

La première femme à présider le parti bourgeois s’empare de thématiques «propres à sa génération», quitte à surprendre.

La Vallorbière de 22 ans se profile aussi sur «les questions féministes et écologiques».
La Vallorbière de 22 ans se profile aussi sur «les questions féministes et écologiques».
Florian Cella

Plutôt giron dans le Nord vaudois que boîte de nuit à Lausanne. Plutôt franc-parler que longs discours lénifiants. Présidente des Jeunes UDC Vaud fraîchement élue, Emmylou Maillard (22 ans) revendique fièrement son «ancrage campagnard». La première femme à occuper cette fonction depuis la fondation du parti, en 2003, en fait même l’un de ses atouts. «La proximité des Vaudois avec les agriculteurs et les éleveurs, c’est un combat qui me tient à cœur. Plus généralement, l’économie locale compte parmi les principaux thèmes dont je souhaite m’emparer avec les Jeunes UDC.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.