Passer au contenu principal

Open air à CharmeyEn Gruyère, les voitures aiment la musique de chambre

Au Drive-in Festival du Lied, les artistes sont applaudis par des klaxons. Ambiance insolite au concert de Marina Viotti et Christian Chamorel.

Depuis le 25 juillet, le parking des installations mécaniques de Charmey accueille piétons et automobilistes pour des concerts de musique de chambre amplifiés.
Depuis le 25 juillet, le parking des installations mécaniques de Charmey accueille piétons et automobilistes pour des concerts de musique de chambre amplifiés.
KEYSTONE/Anthony Anex

Le parking de la télécabine de Charmey s’est mué en auditorium d’un genre très particulier puisque s’y déroule le premier drive-in de musique classique. Une scène et un écran géant ont été installés devant le bâtiment d’accueil. Chaque soir jusqu’au 31 juillet, des bénévoles, en habit traditionnel gruyérien, accueillent et placent les voitures en éventail sur le parking légèrement en pente. Les premiers «rangs» sont réservés aux spectateurs venus à pied ou en transport public: quatre chaises sont prévues pour chaque emplacement de voiture virtuelle – c’est l’exigence posée par la commune de Val-de-Charmey pour cette initiative qui ne doit rien à une vénération de l’automobile, mais tout à une résistance jusqu’au-boutiste pour sauver l’été culturel sinistré.

Sauver l’été culturel

«J’ai un peu l’impression d’être dans un village d’irréductibles Gaulois!» s’amuse Marie-Claude Chappuis, à l’origine du projet. La mezzo-soprano a trouvé à Charmey le lieu enchanteur pour délocaliser son Festival du Lied de Fribourg, qui aurait dû se tenir en 2021 dans la capitale du canton. Mais la pandémie ayant annulé tous ses engagements, la soliste a ressenti l’absolue nécessité d’offrir aux musiciens une possibilité de se produire au plus vite en public. En inventant de toutes pièces ce concept décalé de drive-in musical.

«J’ai un peu l’impression d’être dans un village d’irréductibles Gaulois!»

Marie-Claude Chappuis, mezzo-soprano et initiatrice du Drive-in Festival

Monter à Charmey par un clair soir d’été est déjà un plaisir en soi. Retrouver, comme c’était le cas lundi, le pianiste Christian Chamorel et la mezzo-soprano Marina Viotti sur scène en est un autre, enrichi de surcroît par les solos dansés de Nicole Morel sur quelques «Romances sans paroles», mais non sans émotions, de Félix Mendelssohn en ouverture. Le programme vocal mélangeait aussi les genres. Malgré l’espace démesuré, la cantatrice arrive à créer une intimité chaleureuse avec le public, une intensité d’expression aussi dans trois sublimes mélodies d’Henri Duparc – «luxe, calme et volupté», tout y était. Un détour épanoui par Rossini clôt la partie classique, le tour de chant prenant alors un tournant résolument jazzy avec Britten, Bolcolm et un étourdissant «Feeling Good» de Nina Simone. Les véhicules parqués trépignent du klaxon et des phares pour saluer le retour inespéré sur scène d’artistes comblés de ce partage démonstratif!

Charmey, parking de la télécabine
Jusqu’au 31 juillet
www.drive-in-festival.com/