Passer au contenu principal

La place des hommes«En perdant du pouvoir, les hommes gagnent en humanité»

Un homme peut-il militer pour l’égalité? L’avis de Sébastien Chauvin, prof à l’UNIL, au Centre en études genre.

Pour Sébastien Chauvin, professeur à l’UNIL, au Centre en études genre, «perdre du pouvoir en tant qu’homme est la condition pour que nos sociétés gagnent en humanité».
Pour Sébastien Chauvin, professeur à l’UNIL, au Centre en études genre, «perdre du pouvoir en tant qu’homme est la condition pour que nos sociétés gagnent en humanité».
Florian Cella

*Retrouvez ce week-end et toute la semaine notre dossier spécial sur les 50 ans du droit de vote des femmes en Suisse*

Êtes-vous féministe et si oui pourquoi?

Je suis féministe parce que je partage l’idéal d’un monde débarrassé du patriarcat. Mais, à une époque où de plus en plus de gens se proclament féministes, je sais trop qu’il ne suffit pas de se dire féministe pour l’être. Le féminisme «déclaratif» a des limites. Mais le féminisme contemporain est pluriel, il convient donc de préciser de quel féminisme on parle. Le mien inclut notamment les droits des minorités sexuelles et de genre, les luttes des travailleuses et travailleurs du sexe et le combat contre le racisme et l’islamophobie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.