Passer au contenu principal

Un mouvement pour l’égalitéEn sport, les femmes veulent décider pour mieux exister

Soutenu par des personnalités féminines de renom, comme la conseillère fédérale Viola Amherd, le mouvement «Helvetia en piste» a été lancé samedi. Objectif? Que le sport suisse prenne vraiment le chemin de l’égalité.

À l’instar des joueuses de l’équipe de Suisse de football, les femmes sont peu représentées dans les cercles décisionnels du sport suisse.
À l’instar des joueuses de l’équipe de Suisse de football, les femmes sont peu représentées dans les cercles décisionnels du sport suisse.
Keystone

«Les femmes doivent exister là où les décisions se prennent.» Maja Neuenschwander est aussi déterminée qu’avant un marathon olympique, prête à renverser des montagnes pour que l’égalité entre femmes et hommes dans le sport ne soit plus une vue de l’esprit. «Nous voulons passer un palier. Il ne suffit plus de dire que c’est un problème. Il faut agir», explique la Bernoise, jeune retraitée qui détient toujours le record de Suisse du marathon. Le mouvement qu’elle emmène est baptisé «Helvetia en piste». Le site internet, en allemand et en français, a été mis en ligne dans la soirée de samedi. En titre? «Les femmes dans le sport: c’est l’heure d’en parler!» Comme profession de foi qui veut briser le silence dhabitudes séculaires.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.