Passer au contenu principal

Conséquences économiques du CovidEnfin entendues par l’État, chorales et fanfares auront droit aux RHT

Recalées au printemps, les sociétés de musique pourront bel et bien demander des indemnités.

Alain Chapuis (à gauche) et Mathias Kohler, respectivement directeur et secrétaire du chœur d’hommes l’Avenir de Forel, sont soulagés. Depuis un an, la société paie son directeur sans savoir si elle sera indemnisée pour les répétitions et les manifestations interdites.
Alain Chapuis (à gauche) et Mathias Kohler, respectivement directeur et secrétaire du chœur d’hommes l’Avenir de Forel, sont soulagés. Depuis un an, la société paie son directeur sans savoir si elle sera indemnisée pour les répétitions et les manifestations interdites.
Odile Meylan

Note doptimisme pour les chorales et les fanfares vaudoises. Recalées en mai dernier, elles peuvent finalement prétendre aux indemnités pour réduction de lhoraire de travail (RHT), en lien avec la crise sanitaire. Le Service de lemploi de l’État de Vaud vient dannoncer quil revient en arrière sur cette question qui suscitait grogne et inquiétudes au sein des sociétés. Un changement qui devrait permettre à plusieurs dentre elles de ne pas licencier, même sil sagit dune entrée en matière sur les demandes et non dune garantie dindemnisation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.