Passer au contenu principal

Enquête de mobilitéEntre pendulaires et vacanciers, les Suisses continuent de se déplacer

Le Conseil fédéral a recommandé le travail à domicile. Le suivi des téléphones portables de 2500 volontaires a fourni des indications quant à l’impact des conseils gouvernementaux sur la population.

Des pendulaires portent le masque dans la gare de Berne, le 22 octobre.
Des pendulaires portent le masque dans la gare de Berne, le 22 octobre.
KEYSTONE

Vu l’augmentation énorme du nombre des cas de coronavirus, le Conseil fédéral a appelé il y a dix jours à travailler depuis son domicile. Le message a-t-il passé? Les dernières données récoltées dans le cadre d’une étude sur la manière de se déplacer de la population vont fournir la réponse. L’enquête a été confiée à la société Intervista. C’est la première fois depuis l’été que ces données de traçage des téléphones portables sont à nouveau publiées.

Selon ce suivi, une personne ayant une activité lucrative a parcouru en moyenne 20 kilomètres (total aller-retour) durant les sept jours ouvrables après que le Conseil fédéral a recommandé le télétravail. Alors que cet été, quand la pandémie semblait moins préoccupante, les travailleurs couvraient 25 km durant le même nombre de jours. Une petite différence de 5 km seulement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.