Passer au contenu principal

Nouveauté Mercedes-BenzEQA, nouveau SUV électrique

Dix-huit mois après avoir lancé le somptueux EQC, la marque propose un modèle compact plus abordable à deux roues motrices. Mais des versions 4x4 suivront.

Le Mercedes EQA 250 est le second SUV électrique de la marque.
Mercedes EQA
Le Mercedes EQA 250 est le second SUV électrique de la marque.
MERCEDES-BENZ

Le deuxième SUV entièrement électrique de Mercedes-Benz est un modèle compact comparable au VW ID.4 en termes de gabarit et de caractéristiques techniques. Dans sa première déclinaison, appelée EQA 250, il se contente lui aussi de deux roues motrices.

Mais ce lancement n’est qu’un début, car l’EQA 250 sera épaulé petit à petit par d’autres versions proposant la traction intégrale, des puissances dépassant les 200 ​kW et des autonomies culminant à plus de 500 ​km en cycle WLTP.

Visuellement, l’EQA s’apparente fortement au GLA. Il s’en distingue toutefois par un certain nombre de détails, comme la grille de calandre remplacée par un panneau noir, le jonc de fibre optique reliant les deux feux de jour à l’avant et le bandeau lumineux traçant une ligne horizontale entre les deux feux arrière à LED.

Mais l’aérodynamisme de la carrosserie a été particulièrement soigné grâce à un système de régulation de l’air de refroidissement et un soubassement très lisse, entièrement caréné.

Ergonomie Mercedes

Dans l’habitacle, dont l’éclairage d’ambiance très élaboré propose 64 couleurs différentes, les habitués de Mercedes seront enchantés de retrouver cette ergonomie un peu différente de celle des autres marques, mais à laquelle on prend rapidement goût. L’EQA est équipé de série du système d’infodivertissement MBUX (Mercedes-Benz User Experience), configurable de manière personnalisée.

L’exemplaire testé disposait également d’un magnifique affichage tête haute couleur, de la fameuse commande vocale «Hey Mercedes» et surtout d’un excellent système de navigation à réalité augmentée et faculté d’apprentissage. L’intelligence artificielle calcule les itinéraires les plus rapides ou les plus pertinents, en tenant compte bien sûr des éventuels temps de recharge de la batterie.

Pompe à chaleur

Un moteur électrique, c’est bien connu, produit peu de chaleur. Pour que le chauffage du véhicule ne consomme pas trop de courant sur la batterie, l’EQA est muni d’une pompe à chaleur. Il est possible de programmer à distance la climatisation, quand le véhicule est à l’arrêt et raccordé à sa station de recharge.

L’application «Mercedes me Charge» donne accès à des bornes de divers fournisseurs et simplifie les fonctions de paiement et de facturation.

La puissance de recharge sur des bornes rapides à courant continu peut atteindre 100 ​kW, ce qui permet de redonner à une batterie presque vide 80% de sa capacité en trente minutes environ. Et grâce au chargeur embarqué de 11 ​kW, le temps de recharge sur boîtier mural (courant alternatif) ne dépasse guère 5 h 45.

Pour le reste, le SUV compact électrique offre les mêmes fonctionnalités que son homologue thermique. Notamment la modularité 40-20-40 des sièges arrière et le hayon électrifié, mais aussi tous les systèmes «intelligents» d’aide à la conduite. En cas de risque de collision avec des véhicules immobiles ou des piétons traversant la chaussée, le véhicule freine automatiquement en dernier ressort.

Effectué en partie de nuit, le galop d’essai organisé aux alentours de Zurich nous a permis d’apprécier l’excellence de l’éclairage LED intégral du SUV compact électrique, mais aussi un éclairage d’ambiance qui exploite à fond les possibilités offertes par la technologie actuelle en termes de couleurs et de configuration des sources lumineuses.

L’insonorisation est aussi un élément très important sur les véhicules électriques, car la moindre imperfection est immanquablement amplifiée en l’absence de bruit de moteur.

Or, de ce point de vue également, les ingénieurs de Mercedes ont fait du bon travail.