Passer au contenu principal

Infrastructures scolairesEstavayer s’attaque au bâtiment historique du Sacré-Cœur

Le chantier de construction d’une nouvelle école dans le secteur arrivant à terme, il faudra s’occuper de l’ancien.

Occupé par les Sœurs d’Ingenbohl jusqu’en 2015, le complexe du Sacré-Cœur ne sera plus utilisé dès la rentrée 2021.
Occupé par les Sœurs d’Ingenbohl jusqu’en 2015, le complexe du Sacré-Cœur ne sera plus utilisé dès la rentrée 2021.
DR

«Le bâtiment historique du Sacré-Cœur sera vidé de sa substance dans une année avec le transfert des classes vers le nouveau bâtiment, et il présente de plus en plus de faiblesses. Sachant qu’il faut compter environ deux ans entre le vote d’un crédit et le début des travaux, il est temps de se remettre au travailConseillère communale d’Estavayer (ndlr: municipale) en charge de l’Enseignement, Marlis Schwarzentrub a expliqué mardi que l’Exécutif souhaite lancer une commission pour étudier la rénovation de l’ancien édifice.

Pour faire face à la croissance du chef-lieu de la Broye fribourgeoise, le Conseil général avait validé, fin 2017, un crédit de 20,7 millions de francs pour la construction d’une nouvelle école de 19 salles sur la parcelle concernée. Celle-ci sera fonctionnelle pour la rentrée 2021, permettant de transférer les 12 salles actuellement occupées dans l’ancien site. Lequel devra alors être réaffecté.

Pour le Conservatoire

On se rappelle que ce chantier est le fruit d’un mandat d’études parallèles (MEP) réalisé courant 2015 par l’ancienne Commune d’Estavayer-le-Lac. Après avoir déjà acquis une part du site en 2005, elle en était devenue totalement propriétaire en 2014. La transformation à étudier et la construction d’une double salle de sport sont encore au menu du MEP. Une aile de l’ancien bâtiment sera notamment mise à disposition du Conservatoire de Fribourg, comme le demande une loi cantonale.

Datant des années 1900, le complexe a été exploité par la congrégation des Sœurs de Charité de la Sainte-Croix d’Ingenbohl jusqu’en 2015. Facilement accessible à pied depuis les quatre coins de la cité, il accueille désormais des élèves staviacois.