Passer au contenu principal

Renaissance d’une icôneEt voici enfin les Grapillon tout modernes

La mythique boisson au jus de raisin tente une nouvelle vie avec la collaboration d’Opaline Factory.

Le Grapillon chesselas et son homonyme gamay.
Le Grapillon chesselas et son homonyme gamay.
Clément Grandjean

Après une première relance il y a quelques années qui n’avait pas trouvé son public, le groupe Schenk, propriétaire de la légendaire marque Grapillon, a décidé de relancer la boisson au raisin avec le concours d’Opaline Factory.

Nous vous avions présenté ici même le chantier il y a quelques mois et voilà qu’il a abouti selon les principes que s’étaient fixés François Schenk d’un côté, et l’équipe d’Opaline de l’autre: des raisins produits uniquement pour ces boissons et non pas des restes de vendanges. De la traçabilité. Une production durable et le plus écologique possible. Des limonades peu sucrées et légèrement gazéifiées.

Voici donc un chasselas pétillant dans sa bouteille verte et un gamay pétillant dans sa bouteille transparente, les deux en 2 dl uniquement. L’étiquette et le logo ont été subtilement modernisés sans perdre leur identité patrimoniale. Et le goût? Très dans la ligne des Opalin, les limonades de la marque. Le raisin est présent sans être pâteux, le sucre justement dosé pour arrondir sans alourdir. C’est léger et désaltérant.

Grapillon régénéré en vente chez Obrist, Amstein, Farmy, Labelbleu, Biofruits, Vitaverdura et Magictomato. Et dans les restaurants Migros du canton de Vaud

3 commentaires
    jean

    Attention au marketing. Au début, il ne faut pas lésiner sur la publicité (si possible créative) et, par ailleurs, il me semble que l`emballage laisse a désirer. Cette forme de bouteille fait penser a un conditionnement de vinaigre ou de sauce tomate... gaffe a la connotation pas forcément consciente de l`acheteur. C`est un produit tres sympathique qui mérite de retrouver les graces du consommateur.