Passer au contenu principal

FootballEuro: Munich a soumis à son tour un scénario «avec public» à l’UEFA

Les Munichois ont fourni mardi un scénario prévoyant la présence de spectateurs pour les matches de l’Euro, 24 heures avant la date limite fixée par l’UEFA aux villes-hôtes du tournoi. Rome a reçu le feu vert gouvernemental.

L’Allianz Arena de Munich accueillera-t-elle des matches de l’Euro? Ce n’est pas encore sûr…
L’Allianz Arena de Munich accueillera-t-elle des matches de l’Euro? Ce n’est pas encore sûr…
AFP

Dans la matinée, le vice-président de la Fédération allemande de football (DFB) Rainer Koch avait lancé un appel pressant aux autorités munichoises pour qu’elles se plient à la demande de l’UEFA d’élaborer des scénarios permettant la venue de spectateurs à l’Euro. Sachant que les villes ne présentant pas de scénario avec public étant menacées de perdre leurs matches.

Munich a en fait plusieurs possibilités, précise la ville dans un communiqué: «Le scénario finalement retenu dépendra de la situation de la pandémie en juin et en juillet. Mais il est tout à fait pensable et souhaitable que des spectateurs puissent être accueillis pour les quatre matches à Munich», précise ce document.

Selon le directeur du tournoi continental Martin Kallen, qui s’est exprimé à la télévision danoise TV3 Sport, «toutes les (douze) villes ont déjà réagi positivement. Mais je peux vous dire qu’il y a de très grosses différences entre villes dans les quotas de spectateurs qui pourront entrer dans les stades».

Les premières réponses mercredi?

Sur la base des informations reçues, l’UEFA devrait donner dans les prochains jours son avis définitif sur l’organisation du tournoi imaginé par son ex-patron Michel Platini. Ce format inédit doit se tenir à Amsterdam, Bakou, Bilbao, Bucarest, Budapest, Copenhague, Dublin, Glasgow, Munich, Rome et Saint-Pétersbourg, avec les demi-finales et finale à Londres.

En mars, le président de l’UEFA Aleksander Ceferin a clairement indiqué qu’il ne souhaitait pas de matches de l’Euro «devant des tribunes vides». L’instance européenne avait donné jusqu’à mercredi aux villes-hôtes pour présenter leurs concepts sanitaires permettant de remplir totalement ou partiellement les stades.

Munich doit recevoir trois matches de l’équipe d’Allemagne, contre la France (15 juin), le Portugal (19 juin) et la Hongrie (23 juin), ainsi qu’un quart de finale.

C’est (plus ou moins) bon pour Rome

Le gouvernement italien a donné son feu vert à la présence de spectateurs lors des matches du prochain Euro de football prévus au Stadio Olimpico de Rome, dont la rencontre d’ouverture le 11 juin, a annoncé mardi la Fédération, ainsi que celle du 16 face à la Suisse.

La présence effective du public lors des quatre rencontres prévues à Rome reste toutefois encore conditionnée à la mise en place d’un protocole par le comité technique et scientifique (CTS) qui conseille le gouvernement.

Cette décision du gouvernement «est un excellent résultat qui fait du bien au pays, pas seulement au football», a salué le président de la Fédération italienne Gabriele Gravina dans un communiqué. Il plaide pour une ouverture à 30% du stadio Olimpico, soit quelque 20.000 spectateurs.


AFP