C'est maintenant ou jamais pour Benzema

Euro 2012Présenté comme l'arme fatale des Bleus, l'attaquant madrilène n'a toujours pas marqué avant le quart de finale de l'Euro 2012 samedi contre l'Espagne.

En confiance au Real Madrid, Benzema manque d'efficacité avec les Bleus.

En confiance au Real Madrid, Benzema manque d'efficacité avec les Bleus. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec un doublé lors du dernier match de préparation contre l'Estonie, Karim Benzema affichait pourtant une confiance maximale avant le début du tournoi.

Mais trois matches plus tard, celle-ci semble s'être évaporée malgré ses deux passes décisives contre l'Ukraine. La faute à la défense resserrée de l'Angleterre et surtout à la puissance suédoise.

«Karim aimerait marquer un but. Il a eu des possibilités jusque-là mais malheureusement il n'y est pas arrivé. C'est peut-être un problème d'équipe, mais les circonstances font que la réussite n'est pas avec lui en ce moment», a finalement reconnu le sélectionneur Laurent Blanc à l'issue du troisième match de poule. Quatre jours après avoir assuré qu'il était «en très grande forme».

Avant d'affronter la référence mondiale espagnole, la baisse de régime du joueur le plus talentueux de l'équipe n'est vraiment pas une bonne nouvelle.

Efficace au Real, pas en sélection

D'autant qu'il évoluera face à Casillas & Co., ses coéquipiers du Real, et devant une Espagne qui a appris à lui faire les yeux doux après ses débuts délicats en 2009.

Avec 32 buts en 52 matches sous le maillot merengue, Benzema a en effet fait son trou dans le vestiaire madrilène. A l'heure des retrouvailles avec son pays d'adoption, cet élément est-il de nature à le brider ou, au contraire, à le libérer?

«Il est frustré de ne pas avoir marqué. Le meilleur cadeau qu'on puisse lui faire, sachant qu'il va rentrer en Espagne, c'est de l'aider à revenir la tête haute et qu'il force le respect de ses coéquipiers», est venu le soutenir Florent Malouda, qui sait de quoi il parle puisque le 17 novembre 2010 contre l'Angleterre en amical à Wembley le joueur de Chelsea avait brillé (succès français 2-1).

Dans le système du Real qui privilégie l'attaque et la prise d'initiative, l'ex-Lyonnais semble cependant plus épanoui que chez les Bleus où tout repose sur ses épaules alors qu'il a déjà 63 matches dans les pattes cette saison.

Et s'il a déjà inscrit 15 buts en 48 sélections à seulement 24 ans, il ne faut pas oublier qu'il n'a marqué que deux fois lors des neuf dernières, et encore contre de bien faibles Estoniens.

Pas de relation technique avec Nasri

Les trois premières rencontres de l'Euro ont d'ailleurs été bien instructives sur le fonctionnement du trio d'attaquants de l'équipe de France.

Très complices, Ribéry et Benzema ont montré une entente prometteuse. En revanche, la proximité du Madrilène et du Munichois avec le faux meneur de jeu Samir Nasri saute nettement moins aux yeux.

Frustré de ne pas avoir de ballons réellement exploitables, Benzema, qui est le deuxième plus gros frappeur de l'Euro (après Cristiano Ronaldo), aurait ainsi un rôle majeur dans l'altercation qui a eu lieu dans le vestiaire après la défaite contre la Suède (0-2).

Précédemment pourtant, au sortir de la victoire contre l'Ukraine (2-0), l'avant-centre attitré des Bleus s'était félicité des automatismes naissants avec Nasri: «il a joué plus haut. C'est beaucoup mieux, je pouvais faire des appels en profondeur et libérer des espaces. Donc c'est important qu'il soit plus proche de moi».

Après la désillusion suédoise, Benzema s'est ensuite voulu moins disert: «J'ai tenté, je me suis fait contrer. On a essayé, on a fait deux ou trois mouvements. Contre l'Espagne, qui est une équipe qui joue, on aura plus d'espaces. La confiance est toujours là, mais il faut se remettre au travail.»

Si les Bleus l'emportent, un autre gros morceau l'attendra en demi-finale puisque son duel à distance l'opposera au monstre Ronaldo, lui aussi partenaire au Real.

(afp/nxp)

Créé: 22.06.2012, 17h55

Articles en relation

Ce qui s'est dit dans le vestiaire des Bleus

Révélations Mots durs entre Alou Diarra et Samir Nasri puis altercation entre Laurent Blanc et Ben Arfa: récit des «rafales» que ce sont envoyées les Français après la déroute face à la Suède. Plus...

Ribéry et Benzema devront sortir du bois

Euro 2012 Muselés par la défense anglaise lundi, les deux attaquants détiennent la clé de la réussite de l'équipe de France vendredi face à l'Ukraine. Laurent Blanc veut «qu'ils se lâchent». Plus...

Ronaldo, Van Persie, Benzema: qui sera la star de l'Euro?

Euro 2012 La compétition, qui débute vendredi, va nous offrir une incroyable palette des plus grands joueurs de la planète. Retour sur les stars attendues au tournant. Plus...

Les Bleus se sont dit leurs quatre vérités

Euro 2012 Laurent Blanc a pointé «l'insuffisance» de ses hommes dans le vestiaire après la défaite face à la Suède. Les joueurs, eux, se seraient parlés sans détours. Plus...

Domenech: «Les joueurs n'ont pas résisté à la pression»

«L’œil de Raymond» Tout au long de la compétition, l'ancien sélectionneur des Bleus donne son point de vue sur les matches de l'Euro. Mardi soir, il s'est exprimé sur la défaite française face à la Suède. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...