Boateng ne laissera pas sa famille venir au stade

Euro 2016Le défenseur allemand, présent au Stade de France lors des attentats du 13 novembre, ne veut prendre aucun risque.

Jérôme Boateng arrive à l'hôtel Giardino à Ascona (24 mai 2016).

Jérôme Boateng arrive à l'hôtel Giardino à Ascona (24 mai 2016).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le défenseur allemand Jérôme Boateng, présent au Stade de France lors des attentats du 13 novembre, a indiqué dans un entretien publié mercredi que sa famille ne viendra pas voir les matches de la Mannschaft, le risque étant «trop important».

«Ma famille et mes enfants ne viendront pas au stade. Le risque est pour moi tout simplement trop important», a-t-il dit dans l'hebdomadaire Sport Bild, interrogé sur ses sentiments avant de retrouver le Stade de France le 16 juin contre la Pologne pour le 2e match de la Mannschaft dans le groupe C de l'Euro 2016.

«C'est bien sûr dommage qu'on soit confronté à une telle question. Mais ces derniers temps, trop de choses se sont passées qui font réfléchir. En ce qui me concerne, durant l'Euro, je veux me concentrer uniquement sur le football et je me sens tout simplement mieux si ma famille n'est pas au stade», a expliqué le défenseur du Bayern Munich, père de jumelles.

L'équipe d'Allemagne affrontait les Bleus le soir du 13 novembre lorsque trois kamikazes se sont fait exploser autour du Stade de France, faisant un mort et plusieurs dizaines de blessés. Quelques jours plus tard, l'équipe allemande a vu son match contre les Pays-Bas annulé à Hanovre à la dernière minute en raison d'une menace d'attentat.

(afp/nxp)

Créé: 09.06.2016, 09h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.