Passer au contenu principal

Euro 2016Les cinq choses à savoir sur la Suisse

Que peut espérer la Nati à l'Euro? Tour d'horizon en cinq points avant son premier match face à l'Albanie.

Le onze de la Suisse lors du match amical face à la Moldavie.
Le onze de la Suisse lors du match amical face à la Moldavie.
Keystone

> L'équipe

Dans un groupe E où l'Angleterre a surclassé tous ses adversaires, la Suisse a assuré sa qualification, sans briller, enregistrant sept victoires, mais offrant un jeu peu enthousiasmant. La Nati, qui avait atteint les 8e de finale du dernier Mondial (élimination face à l'Argentine 1-0) retrouvera les Bleus dès la phase de poule. Ses derniers matches de préparation, qui se sont soldés par une défaite (2-1) contre la Belgique et une victoire étriquée (2-1) face à la faible Moldavie, n'ont pas levé toutes les interrogations.

> Le sélectionneur

Vladimir Petkovic, 52 ans, d'origine bosniaque, a entraîné la Lazio Rome ou les clubs suisses des Young Boys ou du FC Sion avant d'arriver le 1er juillet 2014 à la tête de la Nati où il a succédé à Ottmar Hitzfeld. Une tâche compliquée, car ce dernier n'a pas imprimé à la sélection un style de jeu phénoménal, mais obtenait des résultats. Dès que les prestations de la Nati sont moins convaincantes, des noms de remplaçants reviennent donc avec insistance, comme celui de Lucien Favre, qui vient cependant de s'engager avec Nice.

> La star

Pépite du football suisse, Xherdan Shaqiri, 24 ans, formé à Bâle, d'origine kosovare, est notamment passé par le Bayern Munich qu'il a quitté car il manquait de temps de jeu. Son expérience suivante à l'Inter Milan a été peu convaincante et le joueur a choisi de rejoindre le club anglais de Stoke City, loin de jouer les premiers rôles en Premier League. Depuis lors, Shaqiri est à la recherche de la forme étincelante qu'il affichait au Bayern. Autre inquiétude: sa fragilité musculaire.

> Points forts

Pour beaucoup d'observateurs, la Nati ne peut que s'améliorer car sa campagne de qualification et ses matches de préparation ont été loin de séduire. L'équipe nationale, dont la grande majorité des joueurs évolue à l'étranger, est composée d'individualités au gros potentiel, de niveau européen comme Shaqiri, Stephan Lichtsteiner (Juventus Turin), Valon Behrami (Watford, ancien de la Fiorentina, Naples ou Hambourg) ou encore le gardien Yann Sommer (Borussia Mönchengladbach). L'équipe possède avec l'attaquant du FC Bâle, Breel Embolo, 19 ans, d'origine camerounaise, une autre pépite qui revient de blessure (genou) mais pourrait être une des révélations de l'Euro.

> Points faibles

L'équipe a montré quelques lacunes lors de ses dernières sorties en charnière centrale où les meilleurs joueurs sont blessés ou reviennent de blessure comme Fabian Schär. Dans d'autres compartiments du jeu, comme au milieu où Petkovic a décidé de se priver de son ancien capitaine Inler, l'équipe manque de percussion. Le prometteur Granit Xhaka, transféré à Arsenal, a livré deux dernières prestations très éloignées de son potentiel.

afp/jsa

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.