Passer au contenu principal

Comme un coq en pâte

Le coq, emblème absolu de l'équipe de France.
Le coq, emblème absolu de l'équipe de France.
AFP

Il était vendredi passé à Saint-Denis, à Marseille jeudi et sera encore dimanche à Lille. Depuis 1982, Clément d’Antibes est le supporter le plus connu de l’Hexagone. «C’est le meilleur!» s’exclamait d’ailleurs ce fan français devant le Stade de France lors du match d’ouverture. A 68 ans, Clément Tomaszewski (son vrai nom) affiche six Euros, sept Coupes du monde et 229 matches de l’équipe de France à son compteur. Mais cet inconditionnel des Bleus a le blues. Son aventure avec les Tricolores va s’arrêter au terme de ce tournoi. Depuis la grève de Knysna (en 2010), le cœur n’y est plus tout à fait. Cette génération de joueurs, pourris gâtés, l’a déçu. «Et puis, sourit-il, comme mon Balthazar, je perds quelques plumes!»

Balthazar? C’est son fidèle compagnon, un coq, qui l’accompagne depuis le début de ses excursions dans le monde entier. «Peu importe comment il entrait, il a aussi gagné la finale de la Coupe du monde le 11 juillet 1998 ici au Stade de France, raconte son maître. Il était aussi deux ans plus tard à Rotterdam lorsqu’on a battu l’Italie en finale de l’Euro. Il nous a porté chance.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.