La France pas convaincante? Elle va monter en puissance!

Groupe A Après un match d’ouverture décevant, les Bleus sont bien décidés à élever leur niveau de jeu contre l’Albanie.

Blaise Matuidi, qui domine le Roumain Mihai Pintilii, veut aller encore bien plus haut avec la France.

Blaise Matuidi, qui domine le Roumain Mihai Pintilii, veut aller encore bien plus haut avec la France. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qui aime bien, châtie bien, dit-on. Dans l’Hexagone plus qu’ailleurs, on fait vite d’une goutte d’eau un océan d’interrogations. Du Café Gambetta aux gazettes, ça s’emballe. Cette équipe de France irrite. On critique Olivier Giroud qui ne fait pas l’unanimité à la pointe de l’attaque, on regrette tellement Benzema! Antoine Griezmann et Paul Pogba dont on attend monts et merveilles sont déjà montrés du doigt. «Ils ont été très effacés contre la Roumanie, faut-il s’en soucier?» se demande L’Equipe. On est en plein doute…

«Vous faites des fixettes, il n’y a aucun problème», calme Moussa Sissoko devant les journalistes. Mais après une si longue saison, les joueurs sont-ils cuits physiquement? Cette autre question a fait sourire Blaise Matuidi, le marathonien du Parc au point presse. «La saison? Elle a été longue pour tous, mais on est bien soigné ici.» A Clairefontaine, l’eau est si belle que les Bleus sont bien ressourcés. Cela pourrait faire une chanson.

La belle vie, c’est fini

La bande à Didier Deschamps n’a certes pas enflammé Saint-Denis vendredi soir, mais dans le contexte spécial d’un match d’ouverture devant son public, elle a gagné. Or cela ne suffit pas pour convaincre un pays en crise qui rêve de titre sinon rien…

Même Raymond Domenech, l’ancien sélectionneur, n’y va pas avec le dos de la cuiller. Et envoie du lourd. Au point de donner un gros coup de pied aux fesses à ses anciens protégés au lendemain de la chiche victoire tricolore au Stade de France contre la Roumanie. Morceaux choisis dans Le Parisien où il tient une chronique durant l’Euro: «Nous vivions dans le monde des Bisounours. Et tout d’un coup, la Roumanie nous ramène sur terre… peste le Lyonnais dans le quotidien. Les matches amicaux sans enjeu, le climat d’autosatisfaction, la belle vie, tout ça, c’est bien fini. La compétition c’est autre chose. Si les Bleus ne sont pas prêts et commencent à se trouver des excuses, à nous dire «ah oui mais c’était le premier match», je dis stop, ce n’est pas spécifique au premier match, ceux à venir seront pareils, il n’y aura pas de sursis…»

Au micro, Blaise Matuidi ne cherche pas de faux-fuyants. «Tout le monde est conscient dans l’équipe qu’on n’a pas fait ce qu’il fallait dans le jeu, qu’on doit être meilleur. On doit aussi prendre plus de risques, lâche le milieu de terrain. Maintenant, on a fait de nous les favoris, mais on n’a encore rien gagné. Ce n’est pas parce qu’on joue à domicile qu’on doit s’enflammer. On n’a pas fait un grand match d’ouverture? C’est vrai. Mais ce n’est pas la cata non plus. Ce n’était que le premier. On va monter en puissance. Et je suis convaincu qu’on fera déjà mieux ce mercredi contre l’Albanie et encore mieux dimanche face à la Suisse.» S’il le dit…

Des matches de Coupe

Peu avant lui, sur l’estrade, Moussa Sissoko a également confié qu’il avait la conviction qu’après cette première partie de l’Euro, la pression est derrière. «On va aborder les deux prochaines rencontres plus sereinement même si cela ne signifie pas que ce sera plus facile.» L’objectif des Bleus est de terminer en tête du groupe A, ce qui leur permettrait de poursuivre leur chemin en huitièmes de finale contre une formation classée troisième. «On veut tous finir devant et cela passe maintenant par deux victoires», renchérit Matuidi. Comme disent les footballeurs, «on prend match après match».

Raymond Domenech, lui, ne maîtrise pas la langue de bois. Et balance encore un peu plus. «Même la 3e rencontre du 19 juin où on peut être tenté de faire tourner l’effectif n’aura rien d’une formalité. Il ne va pas suffire de faire des grigris de temps en temps, de jouer un peu et d’attendre que Payet marque un but de 35 mètres à tous les matches. Ça ne suffira pas. Ce match était le premier test, il n’y aura pas que ça sur leur route. Leurs adversaires n’ont rien à perdre. Ce sont à chaque fois des 32es de finale de Coupe de France à Concarneasu ou à Quevilly que jouent les équipes en face des Bleus, avec des mecs morts de faim, volant de tous les côtés. Bravo à la Roumanie pour nous avoir donné le ton et renvoyé à la réalité.» Aux Bleus de lui répondre, demain au Vélodrome…

Créé: 14.06.2016, 10h02

Articles en relation

Les cinq choses à savoir sur la France

Euro 2016 Groupe A - Que peut espérer la France à l'Euro? Tour d'horizon avant son match d'ouverture ce vendredi soir. Plus...

La France s'offre un scénario idéal pour débuter

Euro 2016 La France, pays hôte de l'Euro 2016, a battu la Roumanie 2-1 en toute fin de rencontre. Revivez notre direct. Plus...

En larmes, Dimitri Payet fait chavirer la France

Euro 2016 Le joueur de West Ham a offert la victoire (2-1) aux Bleus à la 89e minute contre la Roumanie. Plus...

La France dans le doute, le football à la rescousse

Euro 2016 Retombées économiques, politiques ou simplement sportives: la France, traumatisée par les attentats et bloquée par des grèves, attend beaucoup de «son» Euro, qui commence vendredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.