Passer au contenu principal

La «victoire volée» de Trump ne passe pasExcédées, les chaînes d’info privent le président de direct

Garant du décompte, annonce du vainqueur: le quatrième pouvoir aux États-Unis joue un rôle clé dans l’élection présidentielle.

«C’est donc le président des États-Unis. C’est la personne la plus puissante du monde, et tout ce que nous voyons, c’est une tortue obèse retournée sur la carapace qui s’agite sous le soleil brûlant en comprenant que son heure est passée, et qui refuse de l’admettre.» Le commentaire au vitriol de la star de CNN Anderson Cooper résume le spectacle médiatique auquel assistent les Américains depuis trois jours.

Jeudi soir, alors que Donald Trump conteste de nouveau les résultats en cours et parle de «vote illégal», la chaîne MSNBC coupe le direct. Retour en plateau du présentateur vedette Brian Williams qui se désole: «Et nous voilà de nouveau dans une posture inhabituelle: celle de devoir non seulement interrompre le président des États-Unis, mais surtout de devoir le corriger.» La chaîne conservatrice Fox News maintient le discours, mais affiche rapidement un bandeau sur lequel on peut lire que Donald Trump «prétend» qu’il y a eu fraude.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.