Passer au contenu principal

Roche va investir 3 milliards à Bâle en dix ans

Le géant pharmaceutique Roche a décidé d'investir trois milliards de francs au cours des dix prochaines années sur son site de Bâle.

Les travaux sont déjà bien avancés pour une des tours mais l'ensemble des installations permettra d'accueillir 1700 collaborateurs.
Les travaux sont déjà bien avancés pour une des tours mais l'ensemble des installations permettra d'accueillir 1700 collaborateurs.
Keystone
Le nouveau centre de recherche et développement sera le cadre d'environ 1900 employés
Le nouveau centre de recherche et développement sera le cadre d'environ 1900 employés
Keystone
Roche a également prévu d'utiliser de manière plus efficiente le site industriel déjà bâti et non extensible, privilégiant la densification du terrain industriel existant, au lieu de construire sur d'actuels espaces verts.
Roche a également prévu d'utiliser de manière plus efficiente le site industriel déjà bâti et non extensible, privilégiant la densification du terrain industriel existant, au lieu de construire sur d'actuels espaces verts.
Roche
1 / 7

Le géant pharmaceutique bâlois Roche va investir trois milliards de francs dans les 10 prochaines années sur son site de Bâle. Concrètement, un nouveau centre de recherche et développement, où travailleront quelque 1900 collaborateurs, sera construit.

En outre, un immeuble de bureaux moderne, pouvant accueillir 1700 employés, sera édifié, indique mercredi Roche. Cette nouvelle tour, qui devrait être achevée en 2021, aura une hauteur de 205 mètres et deviendra ainsi le plus haut bâtiment de Suisse. Elle comptera 50 étages et coûtera 550 millions de francs.

Devant les médias réunis à Bâle, le directeur général du groupe Severin Schwan a décrit ces investissements comme un engagement clair pour le site bâlois. Avec ces nouveaux bâtiments, son attractivité devrait être garantie à long terme et attirer les plus grands talents mondiaux, a-t-il ajouté.

Un grand nombre des immeubles de bureaux et de laboratoires sur le site ne répondent plus aux exigences actuelles en matière de postes de travail durables et modernes et doivent donc être rénovés, explique le groupe bâlois. Même après l'ouverture de la première tour Roche, prévue pour 2015, quelque 3000 employés resteront encore dispersés dans des immeubles de location à Bâle.

Le plan de développement du site, conçu conjointement avec le cabinet d'architectes Herzog & de Meuron, permettra de regrouper ces collaborateurs sur le site historique bâti autour de la Grenzacherstrasse. Ils bénéficieront de laboratoires et de bureaux modernes.

Nouveau centre de recherche

Le nouveau centre de recherche sera lui composé de quatre immeubles de bureaux d'une hauteur de 16, 28, 72 et 132 mètres et abritera 950 postes de bureaux et 950 postes de laboratoires dernier cri. Leur mise en service est prévue entre 2021 et 2022.

Le projet comprend également un bâtiment pour les activités de recherche in vivo, qui devrait être achevé en 2018. Au total, le volume d'investissements prévus pour le centre de recherche s'élève à 1,7 milliard de francs.

Parallèlement, Roche va investir 700 millions de francs dans la rénovation d'immeubles existants et dans l'infrastructure, notamment un centre de logistique flambant neuf. Quelque 85 millions sont prévus pour la rénovation du bâtiment 21, immeuble historique bâti en 1937.

Ce bâtiment, à l'architecture «remarquable», satisfera aux exigences actuelles en matière d'efficacité énergétique et d'infrastructure des bâtiments. Les travaux débuteront en 2016 et dureront environ deux ans.

Eviter les désagréments

Roche met un point d'honneur à soigner la forme de ses nouveaux bâtiments. «Conformément à la tradition du groupe, les nouveaux immeubles auront une architecture élégante, claire et fonctionnelle», a promis M. Schwan.

En outre, une attention particulière a été accordée à la qualité de l'habitat pour le voisinage. Les plus hauts bâtiments seront ainsi construits au coeur du site Roche. Le concept de mobilité prévu, mettant l'accent sur les transports publics et le vélo, contribuera à limiter autant que possible le trafic individuel motorisé, écrit encore le groupe.

Approbation requise

La mise en œuvre du concept global de Roche nécessite encore l'approbation du Grand Conseil bâlois, auquel le groupe pharmaceutique soumettra ses plans dès 2015. Au vu des récentes discussions préliminaires, Severin Schwan se veut confiant. «Un 'non' des autorités représenterait un vrai problème», a-t-il toutefois admis.

Le soutien de l'exécutif semble pour sa part déjà acquis. Grâce à ces plans de développement, le rôle de leader mondial du site bâlois dans le domaine des sciences de la vie sera encore renforcé, note le gouvernement bâlois dans un communiqué.

Avec 128 mètres, le plus haut bâtiment de Suisse est actuellement la Prime Tower à Zurich. Il est toutefois déjà dépassé par la tour Roche actuellement en construction, qui devrait atteindre 178 mètres de haut d'ici la fin de l'année.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.