Passer au contenu principal

ZurichIl viole les fillettes dans les caves: 9 ans de prison

Un Suisse de 29 ans a été condamné lundi à 9 ans de prison pour avoir abusé sexuellement de plusieurs filles âgées de 8 à 13 ans, dans les WC publics et les caves d'immeubles.

Le tribunal de district de Zurich.
Le tribunal de district de Zurich.
Keystone

Le prévenu, jugé par le tribunal de district de Zurich, a été reconnu coupable d'actes d'ordre sexuel et de tentatives d'actes d'ordre sexuel avec des enfants. Il est aussi condamné pour trafic de drogue et des cambriolages.

Pour le procureur, l'accusé est un dangereux délinquant sexuel à tendance pédophile, imprévisible et présentant un risque important de récidive. Il n'a aucun remords et ne montre aucune empathie pour ses victimes. Il a requis une peine de 12 ans de prison et une thérapie.

Le prévenu a qualifié ses actes «d'actions spontanées et stupides» et les regrette. Il a aussi dit qu'il hait la violence, raison pour laquelle a toujours essayé d'être aussi doux que possible avec ses victimes. Il est aussi persuadé qu'il ne recommencera plus. Son avocat a plaidé pour une peine de trois ans et demi de réclusion.

Fillette de 8 ans

Dans l'acte d'accusation, le Ministère public reproche au prévenu d'avoir abusé sexuellement d'une fillette de 8 ans dans des toilettes publiques à Zurich en novembre 2015. L'homme ne l'a laissée partir que lorsque la mère de l'enfant est intervenue.

Le prévenu a réussi à prendre la fuite malgré les tentatives de la mère pour l'empêcher de s'échapper. La police a diffusé un portrait-robot. L'homme a été arrêté quatre mois plus tard. L'enquête a permis d'établir que l'agression dans les toilettes publiques à Zurich n'était pas un acte isolé.

Dans une cave

Toujours selon l'acte d'accusation, il a abusé sexuellement d'une fille de 13 ans dans la cave d'un immeuble. Une fille de 10 ans a réussi à lui échapper en refusant de lui montrer où se trouvait la cave dans un autre immeuble.

Dans un autre cas, il a drogué une fille de 15 ans pour avoir des relations sexuelles avec elle. Elle lui avait à plusieurs reprises dit qu'elle ne voulait pas coucher avec lui. Il a aussi montré à une autre fille un film pornographique qu'il avait lui-même tourné. Sur l'ordinateur du prévenu, les enquêteurs ont trouvé des images et des films à caractère pédophile.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.