Passer au contenu principal

Duel gauche-droiteFaut-il instaurer un confinement éclair en Suisse?

Un lockdown de deux semaines, c’est une des solutions évoquées pour enrayer la pandémie. Voici ce qu’en pensent les vice-présidents de l’UDC et du PS.

Samuel Bendahan (PS/VD) et Céline Amaudruz (UDC/GE).
Samuel Bendahan (PS/VD) et Céline Amaudruz (UDC/GE).

Avec l’explosion des cas de Covid 19, le spectre du confinement revient hanter la Suisse. Qu’en pensent les politiciens?

Plutôt contre

Keystone

«Ce sera le coup de grâce pour les PME»

Céline Amaudruz, vice-présidente de l’UDC

Faut-il un nouveau lockdown? «D’un point de vue sanitaire, je ne sais pas, répond Céline Amudruz. Mais d’un point de vue économique, ce sera le coup de grâce pour les PME, qui ont déjà du mal à se remettre du confinement.» Pour la vice-présidente de l’UDC, l’État peut leur venir en aide, mais ça signifie augmenter la dette. «Financièrement, les conséquences d’une telle décision seraient très lourdes.» Et la Genevoise de s’interroger: «Existe-t-il d’autres solutions, comme le port généralisé du masque? Faut-il à nouveau contrôler les frontières quand on voit que les cantons frontaliers sont les plus touchés?»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.