Passer au contenu principal

Loi sur la sécurité en FranceFaut-il un frein aux vidéos de policiers sur internet?

Pour protéger les policiers, le ministre de l’Intérieur veut interdire la publication de scènes qui menaceraient leur intégrité physique ou psychique.

Des images mises en ligne le 19 janvier 2020, au lendemain d’une manifestation des «gilets jaunes». Cette vidéo avait entraîné l’ouverture d’une enquête de police. La nouvelle loi empêcherait-elle la captation et la diffusion d’une telle scène?
Des images mises en ligne le 19 janvier 2020, au lendemain d’une manifestation des «gilets jaunes». Cette vidéo avait entraîné l’ouverture d’une enquête de police. La nouvelle loi empêcherait-elle la captation et la diffusion d’une telle scène?
AFP

La proposition de loi s’annonçait discrète à l’Assemblée nationale: deux parlementaires avaient longuement travaillé pour déposer en janvier un projet qui renforçait les pouvoirs des polices municipales et le contrôle des sociétés privées de sécurité. Là-dessus la crise du Covid arrive, qui suspend tout. Mais au mois de mai, le scandale de l’affaire George Floyd éclate aux États-Unis et relance en France le débat sur les violences policières. Dans une atmosphère enflammée, le député républicain Éric Ciotti, figure de la droite sécuritaire, propose alors de mettre fin au «policier bashing» en interdisant de publier sur internet des images tournées lors d’une intervention.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.