Passer au contenu principal

Bus à haut niveau de serviceFaute d’argent, Paudex laisse tomber la ligne rapide de bus

La Commune évoque ses problèmes financiers pour expliquer la suspension du projet de réaménagement de la route du Simplon, qui doit accueillir une ligne de BHNS, des bus à grande capacité. La Commune voisine de Pully s’inquiète pour la suite du projet.

Le superbus des tl qui doit à terme emprunter la ligne de BHNS.
Le superbus des tl qui doit à terme emprunter la ligne de BHNS.
Vanessa Cardoso

Les bus à haut niveau de service (BHNS) risquent de connaître un trou à l’est de Lausanne, entre Pully et Lutry. La Commune de Paudex a annoncé hier, par voie de communiqué de presse, qu’elle suspendait la réalisation des aménagements nécessaires au passage sur son territoire de ces bus à cadence élevée. À terme, cette ligne rapide devrait traverser l’agglomération d’ouest en est. «Paudex a participé au développement du projet de BHNS, comprenant le réaménagement de la route du Simplon, écrit-elle dans son communiqué. Convaincue par la pertinence de ce projet de mobilité, la Municipalité fait l’amer constat de ne pouvoir mener à bien ce dernier dans le contexte financier actuel.»

Finances dans le rouge

«Nous regrettons énormément de devoir prendre cette décision, mais nous sommes pris à la gorge financièrement», reprend avec ses mots le syndic de Paudex, Farhad Kehtari. Les finances de sa Commune sont dans le rouge. Elle doit emprunter pour son budget de fonctionnement. Cela fait trois ans que ses recettes fiscales baissent. Les départs de contribuables comme Nespresso et l’introduction de la réforme d’imposition des entreprises pèsent lourd sur ses finances.

En parallèle, la facture sociale augmente. «Soixante-deux pour cent de nos recettes fiscales partent dans la péréquation et dans la facture sociale», chiffre le syndic. En 2019, Paudex a augmenté ses impôts de 6,5 points. Mais la Commune reste déficitaire. «On nous en demande trop, nous n’avons plus d’argent pour financer autre chose, explique Farhad Kehtari. Nous devons suspendre le projet des BHNS jusqu’à ce que nous trouvions une solution financière.» Le syndic de Paudex ne pense pas que le récent accord passé entre le Conseil d’État et l’Union des communes vaudoise (UCV) sur la facture sociale va réellement améliorer la situation de sa Commune.

Pully et Lutry laissés sur le carreau

La décision de la Municipalité de Paudex impacte inévitablement les communes voisines de Pully et Lutry, que la future ligne de BHNS doit traverser. «On prend acte de ce choix qui porte un sérieux coup au projet», note Gil Reichen. Le syndic de Pully rappelle que les aménagements pour la ligne sont déjà passés à l’enquête publique. Les oppositions sont en train d’être traitées. «Mais avec cette décision, ça va être difficile de faire passer les préavis devant les Conseils communaux pour financer les travaux», craint-il.

Gil Reichen se demande également si la Confédération versera les subventions prévues au cas où le projet n’était que partiellement réalisé.

Les Communes de l’Ouest lausannois, elles, ont déjà voté les préavis pour financer les BHNS.