Passer au contenu principal

Relâches dans les Portes du SoleilFaute de resto, les journées de ski raccourcissent

Moins de monde sur les pistes et moins longtemps: les mesures sécuritaires modifient les habitudes des vacanciers en station. Reportage.

Entre pique-niquer et prolonger leur journée sur les pistes et redescendre dans leur appartement pour manger, ces deux Anglais ont fait leur choix.
Entre pique-niquer et prolonger leur journée sur les pistes et redescendre dans leur appartement pour manger, ces deux Anglais ont fait leur choix.
Chantal Dervey

La fermeture des domaines skiables allemands ou français donne des envies de Suisse aux amateurs de glisse. En cette période de vacances scolaires à Paris – celles-ci se déroulent jusqu’au 28 février, ils sont nombreux à avoir traversé la frontière pour dévaler les pentes en Suisse. Mardi matin, Judith Louet et Thomas Donce embarquent dans le téléphérique de Champéry, pour leur première journée dans les Portes du Soleil suisses. «Habituellement, on va skier à Méribel, explique le jeune couple francilien. Mais comme tout est fermé chez nous, on a décidé d’aller en Suisse.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.