Passer au contenu principal

La CôteFéchy valide la réorganisation scolaire de la région aubonnoise

Le Conseil général a donné un premier feu vert à l’agrandissement de son collège avec un investissement important pour le village. Qui aura des répercussions aux alentours.

Le futur visage du collège de Féchy, édifice qui va influencer toute la réorganisation scolaire autour de l’ancien chef-lieu d’Aubonne.
Le futur visage du collège de Féchy, édifice qui va influencer toute la réorganisation scolaire autour de l’ancien chef-lieu d’Aubonne.
Thomas Jantscher

Les conseillers fezzolans le savaient et l’atmosphère en témoignait avant la séance de fin septembre: la soirée s’annonçait d’une importance capitale. Le syndic Andreas Meyer le résumait d’ailleurs parfaitement: «On a l’impression de vivre le décollage d’une fusée. Tout le monde est à son poste et attend de voir si elle va s’envoler ou s’écraser.» L’enjeu était clair, accepter le préavis demandant un crédit d’étude de 1,14 million pour l’agrandissement du Collège de La Pra afin d’y accueillir tous les élèves de 4 à 8 ans de la région (1-4P). Ou le refuser et regarder les classes actuelles s’en aller ailleurs, faute d’infrastructures et de places. «C’est un projet global», a rappelé le syndic. L’Assagie (Association intercommunale scolaire Aubonne, Gimel et Etoy) ne l’aurait pas résumé autrement, elle qui attendait le feu vert de Féchy pour lancer réellement la réorganisation totale des classes à Aubonne (les 5-8P au Château et les 9-11P au Chêne).

Une acceptation claire

Si certains Fezzolans ont exprimé leurs craintes, essentiellement au niveau de la circulation, l’assemblée s’est finalement prononcée – à bulletins secrets – en faveur du préavis avec 37 oui, 10 non et 2 abstentions. Un soulagement pour l’Exécutif qui peut avancer sereinement et espère présenter le crédit de construction à son Conseil durant le premier semestre 2021 pour un début des travaux à l’automne et une utilisation possible dès la rentrée 2023. L’agrandissement du site prévoit notamment onze classes d’école, une salle de gymnastique et une de rythmique, des infrastructures extérieures, une bibliothèque et une Unité d’accueil pour écoliers (UAPE) d’une capacité de 160 places permettant de recevoir 320 élèves en deux services lors de la pause de midi.

«Tout le monde se demandait si la fusée allait s’envoler ou s’écraser au décollage!»

Andreas Meyer, syndic de Féchy, avant le vote
1 commentaire
    Jean-Claude Chabloz

    Et je suppose que le restaurant scolaire sera géré par la société ELDORA SA