Passer au contenu principal

Le Montreux Jazz fait de la pub avec le petit Grégory

Pour faire la promotion de sa crèche mise à disposition des spectateurs, le Montreux Jazz Festival a par mégarde utilisé une photo du petit Grégory.

Gregory Villemin a été assassiné à l'âge de 4 ans, en 1984. Il s'agit d'une des affaires judiciaires, aujourd'hui encore non résolue, qui a fait le plus de bruit en France durant les 30 dernières années.
Gregory Villemin a été assassiné à l'âge de 4 ans, en 1984. Il s'agit d'une des affaires judiciaires, aujourd'hui encore non résolue, qui a fait le plus de bruit en France durant les 30 dernières années.
Keystone
1 / 1

Le Montreux Jazz Festival, qui met à disposition de ses visiteurs une crèche, a publié samedi dans son journal Montreux Jazz Chronicle, un encart publicitaire pour le moins troublant.

Sur cette pub, en arrière-plan, se trouve en filigrane le visage du petit Grégory, assassiné à l'âge de 4 ans en 1984. «Ce n'est pas une mauvaise plaisanterie», a assuré Mathieu Jaton au Huffington Post. Le directeur du festival affirme qu'il s'agit «d'une photo qui a été téléchargée par une personne très jeune, qui ne connaissait pas l'affaire».

Selon le Huffington Post, la méprise à été découverte par la section Boulogne-Billancourt du Front National ainsi que par un utilisateur de Twitter qui constatait une divergence entre les versions papier et numérique du journal du festival.

Le tweet qui a mis le feu aux poudres:

Excuses du festival

«C'est une erreur regrettable, dont on mesure la gravité», a déclaré à l'AFP un porte-parole du festival. Le journal emploie durant le festival des jeunes en formation pour la mise en page. En l'occurrence, un jeune graphiste étranger cherchait une image d'enfant pour illustrer la publicité sur la garderie. Il a tapé «enfant» sur Google images, et a choisi celle du petit Gregory sans savoir qui il était, et l'a téléchargée.

Par ailleurs, la rédaction en chef du journal n'a pas vu l'erreur car la photo était légèrement floutée, a encore indiqué le porte-parole en réitérant les excuses du festival pour cette grosse gaffe. De son côté, Mathieu Jaton a confié au Huffington Post que dès que l'erreur avait été constatée, elle avait «évidemment été immédiatement retirée et modifiée» sur la version numérique du journal.

Affaire jamais résolue

L'affaire Grégory est une des plus importantes histoires judiciaires des 30 dernières années, et n'a jamais été résolue. Le 16 octobre 1984, le corps du petit Grégory a été découvert dans une rivière, la Vologne. L'enfant a été retrouvé mains et jambes liées, à 7 kilomètres du domicile de ses parents, Christine et Jean-Marie Villemin.

Un mystérieux corbeau avait fait part du crime par un appel téléphonique quelques heures avant la découverte du corps. Le lendemain, le crime a été revendiqué par une lettre anonyme à Jean-Marie Villemin. Le couple Villemin recevait depuis 4 ans des lettres de menaces de ce mystérieux corbeau, et la mort de leur fils a été considérée comme une exécution de ces menaces.

aub/afp

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.