La présidente de l’ombre fait jaillir les couleurs de la Fête

Portrait Monique Pugin-Margot Depuis trois éditions, les Margot dirigent la commission des costumes de la Fête des Vignerons.

La commission des costumes œuvre dans l’ombre. 
Mais touche au cœur de la Fête. 
On conserve les costumes religieusement, comme un habit de mariage dans l’armoire familiale.

La commission des costumes œuvre dans l’ombre. Mais touche au cœur de la Fête. On conserve les costumes religieusement, comme un habit de mariage dans l’armoire familiale. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au milieu de la place de la Gare de Vevey trône une horloge numérique avec un compte à rebours. Les jours, les heures et même les secondes s’égrènent en grands chiffres rouges. Ça lui donne des sueurs froides, à Monique Pugin-Margot, à chaque fois qu’elle passe devant. La présidente de la commission des costumes de la Fête des Vignerons 2019 saute dans sa voiture et rédige un texto pour les deux jeunes gens qui doivent venir l’interviewer: «Sommes en plein déballage, notre temps est compté. Merci d’être à l’heure.»

Prendre le temps, c’est la devise de la fabrique italienne Slow-Costume, à Rome. Pourtant, dans l’atelier qui donne sur le Colisée, ou presque, les bobines dansent sans discontinuer. Il y a une commande pour la Suisse. On parle de 25'000 pièces. Les croquis de Giovanna Buzzi sont épinglés au mur et les premiers camions attendent déjà.

Monique Pugin-Margot ferme le dernier bouton de sa chemise en jean brodée d’un étourneau. Il fait frisquet. Elle réajuste le rétro, la fatigue commence sérieusement à se lire sur son visage. La Févi, c’est une histoire de famille. L’Abbé-Président, c’est son frère, François. Et voilà trois Fêtes au moins que la présidence des costumes est occupée par un Margot. Sauf que cette fois c’est une Margot. Elle doit être à la hauteur.

Après dix heures d’autostrada, les camions de Slow-Costume franchissent les Alpes et déboulent au-dessus d’un Léman à peine froissé par la bise. Sur le GPS, l’épingle rouge est plantée dans la zone industrielle de la Veyre, à l’emplacement des anciennes halles du magasin Toptip. On y lit: «Atelier de couture – Fdv2019 – Mesures Costumes Fête des Vignerons».

Une partie de Tetris grandeur nature

Les pas de Monique Pugin-Margot claquent dans le couloir. D’ici à quelques heures, les cartons rempliront la halle. Comme tout arrive en pièces séparées, le gros du boulot consistera à assembler les costumes avant de les ajuster aux mensurations des figurantes et des figurants. Monique se prend à rêver. Peut-on assembler les pièces détachées d’une vie? Et par où commence-t-on?

Deux transpalettes, trois diables, le ballet du déchargement commence. Tout le monde est mobilisé. La chaîne humaine zigzague entre les mannequins étêtés, les ordres fusent: «Posez ceux-là du côté de la coiffe en tulle dorée!» «Mettez ceux-ci sous la toise pour les mensurations.» «Attention, ces sceptres sont fragiles!»

Monique balaie du regard l’étage qui se remplit comme dans une partie de Tetris. Au fond de la pièce, la quinzaine de machines à coudre Sewmaq et les planches à repasser Laura Star trépignent. Et ce satané flipchart qui la nargue: «À faire avant la mi-mai.» Elle se dirige d’un pas ferme vers la machine à café. Les journalistes sont en retard. Les lots du jour sont ouverts au cutter. Septante-sept boutons de manchettes pour les Conseillers de la Troupe d’Honneur dans le premier carton. Trois abdomens de fourmis-percussionnistes dans le second. Les pantalons des Cent-Suissesses et leurs tuyaux d’orgue dans un autre, et ainsi de suite. Le rouge suisse, le vert cigale et le blanc armailli dominent.

Que la Fête commence!

Lors des Fêtes précédentes, on convoquait les figurants par courrier. Essayage tel jour, à telle heure, et merci bien. À présent, les Doodle sont rois. Des Doodle de 6000 personnes… Monique Pugin-Margot n’en dort plus la nuit.

Une couturière, une habilleuse, une scribe. Cela multiplié par six, durant plusieurs jours, non-stop. Taille, poids, pointure, taille de gants, tour de tête, tour de poitrine, tour de bassin, carrure, genoux, entrejambe… Une recension inédite des mensurations de la population veveysanne! Presque tous et toutes confient qu’ils feront un régime avant l’été.

Monique Pugin-Margot tire son troisième café. Les journalistes se font désirer. Elle s’octroie un modeste répit, affûte quelques réponses. Coordonner la commission des costumes, c’est œuvrer dans l’ombre. Mais c’est aussi toucher au cœur de la Fête. On conserve les costumes religieusement, comme un habit de mariage dans l’armoire familiale. Dans quelques mois, quand les rues de Vevey se rempliront de créatures fantasmagoriques, que les reines de la nuit salueront les tâcherons à Manor, alors plus personne ne regardera le compte à rebours sur l’horloge numérique. La Fête aura commencé.

Boutons à recoudre, longueur de baigneuse à rectifier, emmanchures à reprendre, tailles à ajuster, fronces à déplacer, empiècements à repasser, basques à border de queues-de-rat… La halle est en effervescence. La douzaine de couturières en chef drillent les bénévoles. D’autres camions arrivent.

Les deux jeunes gens débarquent enfin. Ils sont vraiment très jeunes et ne sont pas journalistes. Qu’importe, Monique Pugin-Margot sait ce qu’elle va leur dire. Ce qui restera de la Fête, ce n’est pas l’ivresse, pas la danse, pas les clameurs, pas les textes ni même la musique. Ce qui restera de la Fête, ce sont les couleurs. (24 heures)

Créé: 14.01.2019, 09h01

Fête des Vignerons 2019

Chaque deuxième lundi du mois, le collectif littéraire AJAR, sur une idée de la Bibliothèque de Vevey, croque le portrait d’une personnalité qui œuvre dans l’ombre de la Fête des Vignerons. Six occasions inédites et poétiques de découvrir les coulisses de la manifestation. www.collectif-ajar.com

Bio

1953

Naissance de François, frère de Monique, futur Abbé-Président.

1955

La Commission des costumes est dirigée par son grand-père, ses parents sont des Amis de la Noce. «Mais je n’ai pas été conçue pendant la Fête.»

1956

Naissance, le 12 septembre, dans une famille «qui a toujours habité Vevey».

1977

Son père préside la commission des costumes. Études d’architecture d’intérieur à Genève. Intègre la suite de Cérès, «un rôle qui nécessitait peu de répétitions».

1986

Mariage avec Jean-François Pugin, aujourd’hui syndic de Rivaz.

1993

Naissance de son fils Julien.

1999

Intègre la commission des costumes, dirigée par Pierre Bertherin. Porteuse du drapeau du canton de Lucerne, «un costume somptueux».

2017

Devient la première présidente de la commission.

2019

Le 17 juillet, le compte à rebours de la place de la Gare prend fin.

Articles en relation

Des costumes de la Fête défilent à la Saint-Martin

Vevey Grande nouveauté à la foire cette année: des costumes de la manifestation de 2019 feront partie du cortège. Plus...

Les premiers costumes ont défilé, que la Fête commence

Création Deuxième étape après la présentation de quelques croquis l’été dernier, 27 prototypes ont été soumis à l’aval de quelques privilégiés. Ils seront dévoilés publiquement une fois tous les détails arrêtés. Plus...

Fête des Vignerons: premières esquisses des costumes

Spectacle Les membres de la Confrérie des vignerons ont eu un aperçu des surprises que réservent les futures tenues de l'événement. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.