Passer au contenu principal

La Fête doit continuer à galoper après un premier bilan «réjouissant»

Jusqu’ici, 365 000 des 400 000 billets à vendre ont trouvé preneur. Il reste encore neuf spectacles.

Les représentations diurnes peinent à faire le plein. Le taux de remplissage moyen est de 70% contre 90% le soir.
Les représentations diurnes peinent à faire le plein. Le taux de remplissage moyen est de 70% contre 90% le soir.
ODILE MEYLAN

Succès d’estime auprès du public. Intérêt marqué pour le programme de la Ville en Fête. Enthousiasme intact des 5600 acteurs-figurants. Réussite du plan mobilité. Propreté remarquée. Peu importe leur domaine de compétence, vendredi, comme dopés par le plébiscite de ceux qui la font sur scène et de ceux qui la vivent dans les gradins comme dans les caveaux, les instances dirigeantes de la Fête des Vignerons ont parlé sourire aux lèvres pour le bilan à mi-parcours. Il y a eu onze spectacles, l’arène en vivra encore neuf et Vevey a déjà vu passer 600 000 visiteurs – dont 100 000 pour le 1er Août – sur un périmètre festif d’environ vingt-cinq terrains de foot.

La jauge de Daniele Finzi Pasca étant celle de l’émotion, le metteur en scène n’évoque lui qu’un chiffre, les dix-neuf minutes qui ont été coupées depuis le début. «On cherche à perfectionner le spectacle tous les jours et l’enthousiasme des acteurs-figurants qui nous suivent dans cette démarche est incroyable. C’est ce même enthousiasme qui a conduit les Étourneaux à trouver la façon de faire entrer en chaise roulante l’un des leurs qui s’est cassé le pied – le seul accident – dans leur tableau. Ça fait partie de la beauté de l’aventure.» Le Tessinois avoue arriver désormais à vivre ses propres émotions à l’unisson avec celles des acteurs-figurants et des amis découvrant cet aspect assez unique. Des gens du Cirque du Soleil. L’agent de Paul McCartney. Des responsables des JO de Tokyo.

----------

A lire:A mi-parcours, la Fête s'affine et prend le temps de se bonifier

----------

Des chiffres, il y en a encore pour dire que 954 journalistes en provenance de dix-sept pays gravitent autour de la Fête avec pour résultat quelque 2644 occurrences médiatiques. Il y en a aussi pour baliser les aspects sanitaires (790 prises en charge, dont une trentaine de transferts à l’hôpital), sécuritaires (1200 interventions, majoritairement pour des incivilités) et logistiques. 70% des visiteurs ayant choisi les transports publics, le taux de remplissage des parkings ne dépasse pas un tiers! «Heureux» donc – «mais pas encore serein» –, le chef de l’État-major cantonal de conduite Denis Froidevaux s’est laissé aller à un commentaire dans l’esprit de la Fête. «Il y a très peu de cas d’alcoolisation exagérée nécessitant la cellule de dégrisement. Sur-consommer, oui, mais sur-sur-consommer, non!»

«Bien sûr que nous ne sommes pas sereins, il faut qu’on continue à vendre. À tout vendre»

Par contre, pour obtenir certains chiffres, il faut insister… un peu. Si le nombre de billets vendus à ce jour est communiqué (365 000 sur les 400 000 de départ), le taux de remplissage de l’arène en journée ou en soirée se fait désirer. Directeur exécutif, Frédéric Hohl lâche finalement des moyennes. «70% pour les représentations de jour, c’est moins que ce que nous escomptions, et 90% pour les soirées. Si les transporteurs ferroviaires avaient été en mesure de ramener notre public plus souvent le soir, nous aurions directement programmé une majorité de spectacles de nuit. C’est une réalité!» Le dépassement du budget établi à hauteur de 100 millions en est une autre. «Mais pas de beaucoup, réplique Frédéric Hohl. Si on maîtrise plutôt bien les dépenses, on ne peut pas en dire autant de la météo. Bien sûr que nous ne sommes pas sereins, il faut qu’on continue à vendre. À tout vendre. Les comptes de la Ville en Fête plus élevés que prévu ne vont pas compenser la perte sur les spectacles diurnes.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.

Articles en relation