La Fête ne fera pas durer ses «Terrasses» éphémères

Fête des VigneronsUne demande de prolongation a été déposée. La Ville l’a refusée vendredi faute de consensus.

Les Terrasses de la Confrérie n'ont plus que quelques jours à vivre.

Les Terrasses de la Confrérie n'ont plus que quelques jours à vivre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rooftop aussi bien placé que très prisé, les Terrasses de la Confrérie n’ont plus que quelques jours à vivre, la licence d’exploitation courant jusqu’à mardi. Et la fermeture sera définitive malgré l’envie de la Fête de faire durer l’éphémère et de poursuivre l’aventure jusqu’à fin septembre. Saisie d’une demande de prolongation vendredi, la Municipalité de Vevey l’a refusée le jour même notamment “par mesure d’équité avec les caveaux et autres infrastructures temporaires”. "Malgré les nombreux efforts réalisés de part et d'autres ces dernières semaines et jours, face à l'absence de consensus parmi les restaurateurs ou commerçants susceptibles de poursuivre l'aventure de l'exploitation de ce beau lieu éphémère à vos côtés, la Municipalité a décidé de ne pas répondre favorablement à votre demande."

Le projet se concentrait sur l’étage supérieur des Terrasses de la Confrérie jusqu’ici exploité à l’est en bar public et servant à l’ouest d’espace pour les partenaires de l’événement. Une surface de 300m2 équipée que l’organisation pensait offrir gratuitement aux restaurateurs et commerçants veveysans avec une seule obligation à leur charge: la sécurisation de leurs propres infrastructures. De son côté, la Confrérie aurait conservé sa “Capite” y trouvant aussi son compte même si le directeur exécutif Frédéric Hohl en tempérait l’impact. “Oui, on a fait de jolies recettes, mais ce n’est pas ça qui va faire la différence! Et ce ne sont pas 80'000 francs de gagné en plus sur un budget de 100 millions qui vont changer les choses.”

Peu de réponses

En fin communicateur, le directeur exécutif préférait présenter son idée comme “un cadeau” fait aux restaurateurs et aux commerçants. “Pendant le montage de l’arène, il y avait du mouvement, des visites, on allait vers quelque chose. Dès lundi, c’est une période difficile qui va débuter avec le démontage. D’où l’idée de laisser ouvert le dernier étage des Terrasses en fin de semaine en offrant gratuitement la partie ouest à ceux qui le souhaitent.”

La Société industrielle et commerciale avait décliné, l'Association des commerçants veveysans avait entamé une réflexion avec la Fête pour animer la ville et parmi les restaurateurs, rares étaient ceux à s'être présentés au portillon. Sur la vingtaine d’invitations envoyées, trois ont décliné et seules deux enseignes ont répondu favorablement. D’autres n’ont tout simplement pas voulu en entendre parler avec, en mémoire, le lancement de ces Terrasses le 18 mai - soit deux mois avant le Couronnement - considéré comme “une concurrence déloyale”.

Si cette ouverture avait alors suscité une vague de mécontentements remontée jusqu’à la Municipalité de Vevey, cette fois c'est par la voix de GastroVaud et de son président Gilles Meystre que l'opposition s'est matérialisée. «Il y a d’une part un gros manque d’anticipation, ce n’est pas en quelques jours que l'on peut mettre en place une telle logistique. Les équipes ont été constituées pour la Fête et pas pour l’après Fête. Tout le monde n’est donc pas en mesure de répondre à cette proposition. Et pour corriger ce déséquilibre, il aurait alors fallu une compensation financière pour les restaurants avec terrasse sous la forme, par exemple, d'une exemption de la taxe d'utilisation du domaine public .»

Mais Gilles Meystre franchit un pas supplémentaire n’hésitant pas à qualifier l’envie de prolonger la vie des Terrasses de «tentative du désespoir». «Est-ce que dans une fête au village, la petite association qui n’a pas fait assez de caisse va pleurer pour ouvrir son bar un jour de plus? La Fête a été magnifique, elle a eu largement le temps de faire son chiffre d’affaires, aux restaurateurs désormais de continuer à faire le leur.»

Créé: 11.08.2019, 10h53

Articles en relation

Julie, une Aiglonne en étendard vaudois

Fête des Vignerons Jour du grand final de la Fête, ce dimanche sera celui du Canton. Ce dernier s’est choisi un banneret dans l’air du temps: une jeune femme vigneronne. Plus...

Les Cartes ont fait plier la Confrérie

Costumes À la fin de la Fête les accessoires des figurants seront vendus. La troupe aurait pu y perdre ce qui fait son originalité mais une pétition a permis de sauver leur tenue. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.