Passer au contenu principal

Les infiltrés, version Fête des Vignerons

L’envie d’être du spectacle ou d’en être différemment suscite de joyeuses vocations. Les rôles s’échangent ou se prêtent.

Jonas et Manuel, Hommes du premier printemps ont vécu un final en Effeuilleuses. Un rôle qu’ils ont étudié dans le détail.
Jonas et Manuel, Hommes du premier printemps ont vécu un final en Effeuilleuses. Un rôle qu’ils ont étudié dans le détail.

Ils n’ont ni gagné ni perdu de pari, pas plus qu’ils n’ont répondu à un challenge propagé par Facebook. Mais de un ou deux cas isolés au début, c’en est presque devenu un phénomène. Vivre la samba finale dans la peau d’un acteur-figurant ou dans un autre costume est un must. Les Cent pour Cent ont la cote, mais il y a aussi eu des Convives de la Noce, des Cartes, des gens de la Saint-Martin et des Effeuilleuses. En plus de donner une autre mesure de l’engouement suscité par le spectacle et la Fête, ces infiltrés vivent un «truc de dingue!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.