Le tempo du «Ranz des vaches» 2019 «ne traîne pas»

Fête des VigneronsAvec un seul Vaudois, les armaillis répètent en tenues de ville.

Les onze jeunes ténors (la moyenne d’âge est d’à peine 40 ans) répètent ici sous la baguette de Nicolas Fragnière, l’un des deux chefs du choeur. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au centre de Bulle, chef-lieu du district de la Gruyère, personne ne peut imaginer ce qui se trame à l’intérieur du château: les murs épais de l’édifice pluriséculaire empêchent tout son de filtrer. Même devant la porte de la salle où répète le chœur des armaillis de la Fête des Vignerons, le silence règne. Cet endroit habituellement dévolu au tribunal a l’habitude de garder d’autres secrets.

Première constatation pour l’oreille qui aura eu la chance de se glisser dans l’antre secret: la mélodie de l’emblématique «Lyôba» est totalement reconnaissable. Exit, donc, les notes trop contemporaines, aux oreilles de nombreux spectateurs de la dernière Fête. «Ça reste le «Ranz des vaches», appuie José Romanens. La version de 1999, on ne l’a pas chantée, ce n’était pas possible.»

Le rythme du chant est allant. «Il faut vraiment se mettre ce tempo dans la tête: la noire à 84. Ça ne traîne pas, appuie Nicolas Fragnière, l’un des deux chefs du chœur, qui officie ce soir-là. C’est assez vite pour le «Ranz des vaches». Il a fallu transiger avec Maria (ndlr: Bonzanigo, compositrice principale de la Fête), qui aurait souhaité encore plus rapide. Mais il ne faut pas oublier que c’est un chant pour appeler le bétail. Il faut laisser le temps aux bêtes d’arriver!»

En tenues de ville, les onze élus (choisis parmi 90 postulants) chantent depuis tout petits le «Ranz des vaches» et endossent l’emblématique bredzon, sauf le Vaudois Nicolas Flotron (lire en encadré). Qui ne se sent «ni mis à l’écart ni rejeté» du fait de son origine hors-sol: «L’ambiance est bonne!»

Le patois fribourgeois ne semble pas poser de problème: Nicolas Fragnière n’intervient qu’à un seul moment sur une prononciation.

Les accompagnant au piano électrique, le chef n’hésite pas à quitter son poste pour s’approcher au plus près de l’un ou de l’autre lorsqu’il désire obtenir quelque chose d’un chanteur. «Cela sonne super bien, mais c’est un peu gentil.» Il avertit: «Attention de ne pas se laisser emporter par l’émotion. Le moment de la liesse finale est dangereux: c’est là où on risque de se relâcher. Cela paraît tellement simple mais Dieu sait qu’il n’y a pas une note qui est facile! Pas de suffisance, sinon c’est foutu!»

Complicité

Ceux qui ont déjà beaucoup répété ensemble se lancent des regards complices, comme Fabien Crausaz et Kevin Uldry. Le travail porte sur la «fusion», soit le fait que toutes les différentes voix se mêlent dans un même timbre sonore. «La clé, c’est l’écoute, martèle Nicolas Fragnière. On ne veut pas un soliste et des accompagnants mais des ensembles homogènes! La mélodie s’entend de toute façon, mais je me bats pour qu’on entende les autres voix.»

Les onze jeunes ténors (la moyenne d’âge est d’à peine 40 ans) sont en effet répartis en quatre formations, qui chanteront chacune sur une des scènes secondaires, devant les chœurs.

José Romanens (doyen du groupe avec ses 58 ans) est le frère de Bernard Romanens, chanteur mythique de la Fête 1977, sur lequel on cristallise l’image du soliste du «Ranz des vaches». Mais José ne l’a pas vu chanter dans l’arène en live. Sûr qu’il pensera à son frère cet été.

Créé: 20.05.2019, 17h58

Un Vaudois en armailli

Dans le périodique «La Gruyère» , François Murisier, président de la Commission artistique, a expliqué qu’outre les capacités vocales, les chanteurs du «Ranz des vaches» avaient aussi été choisis pour leur «crédibilité, qui passe par la capacité à porter le costume d’armailli de manière naturelle et simple». Un sacré défi pour le Vaudois du choeur, le seul à n’être pas habitué à endosser le bredzon, Nicolas Flotron: «Je me dis que je dois être à la hauteur et mériter de le porter. Mais comme agriculteur, je comprends bien le sens de la tradition et je n’habite pas si loin de la frontière fribourgeoise!» sourit celui qui exerce son métier à Forel.



Le costume (voir ci-dessus le cliché du photographe Fred Merz) dessiné par Giovanna Buzzi sera écru avec des motifs de poya. Le chapeau paraît XXL. «Il couvre beaucoup plus la tête que le capet traditionnel, ce qui peut déranger certains. Moi ça ne me perturbe pas spécialement», constate Nicolas Flotron. Et le fait qu’il ne soit pas bleu marine? «Personne n’a évoqué cet aspect, car c’est habituel que le costume des Fêtes des Vignerons ne soit jamais absolument semblable au bredzon traditionnel – celui de Romanens, en 1977, était noir. L’important est qu’il soit très beau! Je l’ai essayé après l’avoir ramené à la maison et je m’imaginais, dans les rues, en train de me rendre dans l’arène, avec les curieux autour. Lorsque la magie va se mettre en place, cela va être super!»

Articles en relation

Onze voix pour le «Lyoba» de la Fête

Ranz des vaches Pas de star unique à Vevey en 2019. Une équipe reproduira l’ambiance des alpages, grâce à l’écho créé entre plusieurs groupes Plus...

Si une femme chantait le Ranz des vaches?

Fête des vignerons Carole Rich, qui interprète l’hymne des armaillis depuis longtemps, aimerait chanter aux côtés d’un soliste masculin en 2019 Plus...

Suspense autour du soliste du «Ranz des vaches»

Fête des vignerons Les noms du ou des futurs chanteurs de ce moment clé du spectacle devraient être dévoilés mi-mai. Exit les femmes et les professionnels. Plus...

Qui sera la voix du Lyôba 2019?

Fête des vignerons Une petite annonce vient de paraître: les candidats ont jusqu’au 9 mars pour postuler à ce rôle-clé de soliste du spectacle. Plus...

1819: Le Ranz des vaches à Vevey

250 ans dans la vie des Vaudois Pour la première fois, le fameux air des armaillis est chanté en chœur à la Fête des Vignerons. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.