Les étudiants planchent déjà sur la Fête des Vignerons

Dans le vif du sujetLa Fête intéresse les écoles où les neurones phosphorent pour veiller sur la santé des spectateurs ou pour améliorer «l’expérience» vécue à Vevey.

Étudiantes en Soins infirmiers à la HESAV-Haute École de Santé Vaud, Milène, Egzona, Joanna et Léonie planchent sur les risques du soleil pour les futurs spectateurs de la Fête.

Étudiantes en Soins infirmiers à la HESAV-Haute École de Santé Vaud, Milène, Egzona, Joanna et Léonie planchent sur les risques du soleil pour les futurs spectateurs de la Fête. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dire aux personnes âgées, aux jeunes enfants et aux femmes enceintes de s’hydrater en période estivale, voilà un message habituel. Étudiantes en Soins infirmiers à la HESAV-Haute École de Santé Vaud, Milène, Egzona, Joanna et Léonie ne se sont pas arrêtées à ce lieu commun: «Les personnes souffrant de maladies cardiaques ou psychiques, sans oublier l’hypertension, risquent aussi une insolation.» Le spectre est large. Est donc concernée une bonne partie du public de la prochaine Fête des Vignerons, qui se tiendra au plus fort de l’été. «Lors de la canicule de 2003, il y avait eu 1000 morts de plus en Suisse.» Rapporté aux quelque 600'000 visiteurs attendus à Vevey: près de 70 hypothétiques décès.


Notre dossier spécial consacré à la Fête des Vignerons


Ce scénario du pire n’aura pas lieu: les étudiants de la HESAV y veillent, en planchant sur le développement de films de prévention pour la Fête. Tout est passé au crible (sur la base d’un modèle scientifique dit de Green et Kreuter): les risques sanitaires, la population cible et ses comportements, afin d’élaborer les meilleures mesures possibles à mettre en place, sans faire doublon avec les solutions existantes. «En matière de prévention, il y a des a priori, par exemple sur ce que les gens savent déjà des comportements à adopter. Procéder avec ce modèle permet de dresser un inventaire extrêmement précis de la situation, explique Marie-Christine Follonier, maître d’enseignement entourant les étudiants sur ce projet. Ils avanceront par entonnoir jusqu’à cibler les mesures les plus adaptées.»

«Il faudrait questionner les sponsors de la Fête, pour voir lesquels s’impliqueront et seront prêts à donner du matériel, comme les casquettes distribuées aux 20 KM de Lausanne», imagine Milène. Comment communiquer l’indice UV journalier? «Je leur ai parlé de panneaux à Bombay, indiquant le taux de pollution et les incidences sur les personnes ayant des problèmes respiratoires, explique Françoise Ineichen, responsable du projet. Nous pouvons les guider, sans exécuter à leur place, car ils seront notés. Mais nous réajusterons en cas de besoin par rapport aux attentes de la Confrérie des Vignerons.»

«Ne rien laisser au hasard»
Cinquante étudiants de l’institution lausannoise seront amenés à travailler sur la prévention, mais aussi les premiers secours et l’aide aux personnes à mobilité réduite sur place. Le groupe de Chloé, Alicia, Teresa et Tim-Aline s’occupent de la prévention de l’alcool. «Nous n’appréhendons pas ces questions dans une approche judéo-chrétienne culpabilisante, souligne Patrick Van Gele, doyen de la filière Soins infirmiers. Nous ne voulons pas empêcher de faire la fête mais nous envisageons les choses différemment.» «Avec bienveillance», souligne Françoise Ineichen. C’est la HESAV qui a contacté la Fête des Vignerons, explique Patrick Van Gele: «Nous estimons que maintenir la santé est tout aussi important que soigner. Dans cette perspective, nous avons approché de grandes manifestations pour travailler sur des projets communs qui professionnalisent nos étudiants, dans une optique gagnant, gagnant.»

La même vision prévaut dans la relation entre la Fête des Vignerons et l’École hôtelière de Lausanne (EHL), où une vingtaine d’étudiants seront amenés à se questionner sur la manifestation. «La Fête des Vignerons est un condensé de l’hôtellerie: les gens vont être accueillis et informés, nourris et divertis, explique Jamil Hebali, professeur de marketing à l’EHL. Depuis le moment où ils imaginent venir jusqu’après leur départ, rien ne doit être laissé au hasard.» L’an dernier, six étudiants ont planché sur la façon d’atteindre le marché suisse allemand. Est né le Tour de Suisse promotionnel de la Fête, un stand modulable qui sillonne le pays.

Pour pérenniser l’édition 2019, des pistes: une captation en 3D ou en réalité virtuelle. Dès le mois prochain, les élèves réfléchiront à la façon «d’améliorer l’expérience client»: «Tout autour de l’arène, les gens doivent pouvoir profiter un maximum de ce qui leur sera offert. Et rester le plus longtemps sur place pour consommer, car il y a évidemment un intérêt économique», sourit Jamil Hebali. (24 heures)

Créé: 06.04.2018, 11h58

Transmettre l’amour de la Fête grâce à la pédagogie

«La Fête des Vignerons est dans l’ADN de notre famille.» Philippe Commend, nommé émissaire des Fêtes des Vignerons, ne peut si bien dire: pour la célébration de 1955, son grand-père était chef de troupe et membre du Conseil de la Confrérie, son père et lui-même ont œuvré tant comme présidents de comités que comme secrétaires de la vénérable institution qui organise la Fête. «Avec mes parents, nous chantions les chants de 1955 en essuyant la vaisselle.» Comment partager cet amour pour la Fête avec les nouvelles générations ou les enfants venus d’ailleurs? La réponse semblait limpide à cet ex-enseignant, doyen et directeur à la retraite: par l’école! «Il nous fallait un outil performant dans des délais réalistes.»



Il est prêt: un dossier pédagogique propose une palette d’activités, regroupées par thèmes et déclinables selon l’âge. Les plus jeunes pourront redessiner des costumes ou faire nombre d’expériences autour du raisin; les plus grands pourront comparer le prix des places ou s’informer sur les différents cépages. Ou alors, touchant, écouter le solo du Petit chevrier, de 1927, ou le Ranz des vaches de 1977. L’occasion de comparer quatre versions de la valse du Lauterbach selon les époques. Le tout téléchargeable via des accès dédiés. Professeurs, à vos souris!

Articles en relation

L’arène de la Fête des Vignerons n’a suscité que quatre oppositions

Vevey La direction des festivités de 2019 se réjouit du petit nombre d’objections, «qui peuvent être réglées». Plus...

La Fête des Vignerons part à la conquête de la Suisse

Promotion L’événement a lancé lundi son tour du pays. Première escale: Château-d’Œx. But: dévoiler l’esprit de la Fête loin à la ronde. Plus...

Quelques astuces pour surmonter la canicule

Météo La chaleur de ces derniers jours est parfois difficile à supporter pour l’organisme. Nos conseils pour souffrir le moins possible. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...