Finzi Pasca: «La technologie peut aussi inspirer ma vision artistique»

Battements de coeurIl se dit que le créateur «veut des images fulgurantes» mais ce dernier ménage les surprises.

Est-ce que la technologie inspire et dicte de nouveaux tableaux au créateur ou est-ce qu’une vision artistique préalable impose de trouver à tout prix la technologie capable de lui donner corps? «Les deux, répond-il. Pour le Cirque du Soleil, je voulais faire jongler un artiste sans qu’il touche les balles. Nous avions alors imaginé de mettre un moteur dans des balles, qui seraient télécommandées. Depuis, un système a été inventé pour que ces moteurs interagissent entre eux. À l’inverse, la technologie peut aussi inspirer ma vision artistique. Si je vois une matière extrêmement légère et résistante qui réagit dans les airs, je vais imaginer qu’elle pourrait devenir un drapeau, un costume…»

Est-ce que la technologie inspire et dicte de nouveaux tableaux au créateur ou est-ce qu’une vision artistique préalable impose de trouver à tout prix la technologie capable de lui donner corps? «Les deux, répond-il. Pour le Cirque du Soleil, je voulais faire jongler un artiste sans qu’il touche les balles. Nous avions alors imaginé de mettre un moteur dans des balles, qui seraient télécommandées. Depuis, un système a été inventé pour que ces moteurs interagissent entre eux. À l’inverse, la technologie peut aussi inspirer ma vision artistique. Si je vois une matière extrêmement légère et résistante qui réagit dans les airs, je vais imaginer qu’elle pourrait devenir un drapeau, un costume…» Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Il veut des images fulgurantes! Tellement impressionnantes qu’elles restent gravées dans la mémoire des spectateurs pour longtemps!» Voici ce qui se dit en coulisses à propos du créateur et metteur en scène de la prochaine Fête des Vignerons, Daniele Finzi Pasca. Lui-même avait qualifié sa cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Sotchi (présentée en 2014) de «monumentale».

Avec à sa disposition le plus gros budget de l’histoire de la manifestation, les spectateurs assisteront-ils à une véritable explosion de démesure pour la Fête des Vignerons 2019? Daniele Finzi Pasca sourit et balaie ce genre d’affirmations d’un revers de main, lui qui – avec l’émotion en ligne de mire – se fixe comme objectif «d’humaniser» les spectacles, quels qu’ils soient. Même (ou précisément) en présence d’une technologie débridée. Dès lors, plutôt que de parler de prouesses, il ramène son discours à l’humain, à «la capacité à émouvoir».

Mystérieuse surprise
Une autre raison à cette retenue: chut, mystère, la Confrérie ne veut pas que soient révélées les surprises du spectacle! Alors c’est presque en vain qu’on questionne Daniele Finzi Pasca.

Des drones voleront-ils dans les arènes? Ni oui ni non. «Certains sont déjà utilisés pour répandre du produit sur les vignes de Lavaux, donc c’est déjà un élément (ou cela le sera dans un avenir proche) de la vie des vignerons-tâcherons.»

«Surprendre en plongeant le spectateur dans un monde féerique»

Y aura-t-il des robots, des géants mécanisés, à l’image des trois immenses peluches de Sotchi, qui semblaient dotées d’une vie propre? L’ours haut d’une dizaine de mètres avait éteint la flamme olympique de son souffle, avant qu’une grosse larme ne roule sur sa joue. «La technologie a servi à donner une âme à ces personnages, à les rendre ingénus et touchants. Depuis la Fête de 1999, les innovations se sont succédé les unes aux autres. Des outils se sont miniaturisés et sont devenus plus faciles d’accès», botte en touche Daniele Finzi Pasca. Ce qui l’intéresse? «Surprendre en plongeant le spectateur dans un monde féerique.»

Est-ce que la technologie inspire et dicte de nouveaux tableaux au créateur ou est-ce qu’une vision artistique préalable impose de trouver à tout prix la technologie capable de lui donner corps? «Les deux, répond-il. Pour le Cirque du Soleil, je voulais faire jongler un artiste sans qu’il touche les balles. Nous avions alors imaginé de mettre un moteur dans des balles, qui seraient télécommandées. Depuis, un système a été inventé pour que ces moteurs interagissent entre eux. À l’inverse, la technologie peut aussi inspirer ma vision artistique. Si je vois une matière extrêmement légère et résistante qui réagit dans les airs, je vais imaginer qu’elle pourrait devenir un drapeau, un costume…»


Notre dossier spécial consacré à la Fête des Vignerons


Pour rendre le spectacle toujours plus surprenant, Daniele Finzi Pasca ne s’appuiera pas uniquement sur les possibilités illusionnistes de la technologie. Il pourra compter sur l’architecture des arènes (avec des trappes, des escaliers mouvants et «une machinerie pour faire entrer des objets théâtraux et monumentaux»). Et sur les acrobates.

Toujours plus fort, toujours plus haut, on se prend à rêver, pour la Fête des Vignerons, à une version décuplée du ballet, onirique et amoureux entre un artiste et une sphère métallique creuse, imaginé dans son spectacle «La Verità». (24 heures)

Créé: 07.09.2018, 15h38

Articles en relation

«A Vevey, la technologie fait aussi partie de la tradition»

Fête des Vignerons Quelle place pour le high tech dans l’arène? Pour Daniele Finzi Pasca et Maria Bonzanigo, il reste un vecteur d’émotion, non un but en soi. Plus...

Vers du jamais vu et entendu dans l’arène

Fête des Vignerons Les moyens techniques son et lumière seront hors norme et faits sur mesure pour la Fête. Plus...

À 23 ans, elle incarne la mémoire de 2019

Interview Des liens à Lavaux comme à Lugano, Estelle Bersier assure la continuité entre la Fête des Vignerons et Daniele Finzi Pasca en même temps qu’elle vit un rêve éveillé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 12 novembre 2018
(Image: Valott) Plus...