«La nouveauté est une quête de chaque artiste»

Battements de coeurLe point sur le processus de création avec Daniele Finzi Pasca, créateur de la prochaine Fête des Vignerons.

Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des personnes atteintes d’un handicap se produiront lors de la Fête des Vignerons 2019. Il est sans doute difficile de trouver un metteur en scène plus ouvert à cette inclusion que Daniele Finzi Pasca, sensibilisé tant par sa profonde humanité que par ses expériences personnelles et professionnelles (au chevet de malades, en Inde, et aux manettes de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Sotchi). Un parcours comme autant d’indices qui amènent une question: des athlètes atteints d’un handicap participeront-ils à la Fête? «Oui, mais je ne peux pas encore dire dans quel tableau: c’est un secret! Et une de ces personnes tiendra un rôle clé du spectacle.» Lequel? Là encore, mystère.

En revanche, le directeur artistique se montre intarissable sur l’importance de cette mixité entre personnes valides et celles atteintes d’un handicap: «Lorsqu’une partie de mon équipe de création et moi avons travaillé pour les Jeux paralympiques, cela nous a ouvert tout un monde. Nous y avons découvert, bien sûr, l’essence même du discours de Pierre de Coubertin, selon lequel l’important est de participer. Mais aussi une représentation encore plus vive et plus nette de ce que représente l’effort de se surpasser, que l’on trouve dans le sport comme dans l’art. Leurs limites ne sont pas cachées au fond de leur âme, mais sont plus apparentes. Une certaine fragilité, qui devient force et qui produit un geste poétiquement plus fort. Il faut s’imaginer des chaises roulantes, dont la vélocité dialoguera avec des gymnastes accomplissant des figures acrobatiques sur des trampolines. Mettre tous ces gymnastes et acteurs-figurants ensemble, valides ou non, est un signe du temps, un symbole de cet esprit nouveau – soutenu par la Confrérie des Vignerons – que nous voulons insuffler en 2019.»

«Les artisans sont contents de se répéter inlassablement afin de se perfectionner, tandis que les artistes ont bien sûr à cœur de se perfectionner, mais sans se répéter»

Daniele Finzi Pasca insiste sur les valeurs que la Fête doit porter. Raison pour laquelle il a souhaité donner aux femmes une place centrale dans le spectacle. «Non seulement nous avons imaginé les Cent-Suissesses, qui porteront des hallebardes de lumière, mais nous avons longuement recherché des directrices de chœur. Sans compter que le rôle principal du spectacle sera tenu par une petite fille.» Toujours discret pour ménager les surprises que les spectateurs devront découvrir dans les arènes, il ne souhaite pas parler de nouveautés en particulier (dont certaines ont déjà été évoquées – comme le plancher en LED), mais insiste: «La nouveauté est une quête de chaque artiste, qui doit réussir à se renouveler à chaque création, en trouvant de nouvelles formes pour raconter de belles histoires. C’est la différence fondamentale qui nous distingue des artisans: ces derniers sont contents de se répéter inlassablement afin de se perfectionner, tandis que les artistes ont bien sûr à cœur de se perfectionner, mais sans se répéter. C’est d’autant plus important lorsque l’on dirige une équipe de créateurs telle que celle qui m’entoure: il faut réussir à les intéresser à de nouveaux défis.»

Mais jusqu’où peut-on pousser la nouveauté dans un spectacle attaché à la tradition? «Renouveler ne signifie pas choquer ou tout changer. De même, lorsque je mets en scène un spectacle d’opéra, je ne modifie pas les notes ou le texte. Je préfère rester fidèle à ce qu’est le sens. Un mouvement similaire à celui des alpinistes: ils ne peuvent pas changer le sommet, mais simplement trouver une façon plus élégante de le gravir.»


Notre dossier spécial consacré à la Fête des Vignerons

Créé: 14.12.2018, 17h01

Articles en relation

Finzi Pasca: «La technologie peut aussi inspirer ma vision artistique»

Battements de coeur Il se dit que le créateur «veut des images fulgurantes» mais ce dernier ménage les surprises. Plus...

À 23 ans, elle incarne la mémoire de 2019

Interview Des liens à Lavaux comme à Lugano, Estelle Bersier assure la continuité entre la Fête des Vignerons et Daniele Finzi Pasca en même temps qu’elle vit un rêve éveillé. Plus...

Daniele Finzi Pasca a perdu son alter ego réaliste

Carnet noir Julie Hamelin Finzi, l’épouse du concepteur de la Fête des Vignerons 2019, est décédée après une dure lutte contre la maladie. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.