Les Cent-Suisses marchent comme un seul homme

Fête des VigneronsLa célèbre cohorte montre déjà un bel esprit de corps. Rigueur et bonne humeur règnent sur les répétitions. Bientôt, il faudra marcher en musique, hallebardes en sus. Et toujours au pas.

En attendant les hallebardes, le corps s'entraîne avec des manches en bois.

En attendant les hallebardes, le corps s'entraîne avec des manches en bois. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les grands sont à l’avant et les moins imposants suivent au pas. Tous mesurent au moins 1,80 m. Impressionnant. Après une dizaine de répétitions, les Cent-Suisses marchent déjà comme un seul homme. Les pas martèlent uniformément le sol, les regards sont fixes mais laissent transparaître une grande fierté. «Lors de la sélection, je me suis mis sur la pointe des pieds pour m’assurer d’avoir la taille requise», sourit Pierre-Alain Meylan, vigneron à Ollon, tout heureux d’avoir été recruté parmi un grand nombre de candidats.

Sous l’immense tente de répétition de La Veyre, à Saint-Légier, les 69 hommes du corps historique alignent les exercices, comme tous les lundis: défilé en colonne, garde-à-vous, croix suisse, aligné, repos! Ils ont été sélectionnés pour leur prestance, leur formation militaire, leur discipline, leur respect de l’autorité et leur esprit d’équipe. «Sans oublier notre incommensurable bonne humeur et notre humour d’une délicieuse finesse, ajoute le commandant blonaysan Stéphane Krebs. Mais nous devons surtout présenter une troupe formée pour répondre aux valeurs traditionnelles. Nous œuvrons pour la célébration de cet été, mais aussi afin de faire perdurer notre corps lors des Fêtes futures.»

Âgés de la vingtaine à la soixantaine, les Cent-Suisses viennent de tout le périmètre de la Confrérie des Vignerons, de Lausanne à Bex. Près de trente sont officiers et sous-officiers à l’armée. Il n’y a pas meilleur acteur que celui qui joue son propre rôle. L’un d’eux est même garde pontifical et vient de Rome pour s’entraîner. La moitié de la cohorte est expérimentée pour avoir fait partie des acteurs-figurants de 1999 et, pour certains, déjà du corps des Cent-Suisses. Qu’ils soient infirmier, sportif d’élite, préposé à l’administration fiscale ou policier, tous se fondent à merveille dans le groupe. On flaire une solidarité sans faille. Un pour tous et tous pour un.

Et cela vaut mieux, car les difficultés ne vont pas tarder à surgir: «Bientôt, il nous faudra ralentir la cadence de 120 pas à 90 pas par minute pour pouvoir marcher en musique au rythme des Fifres et Tambours de Bâle, explique l’adjudant Martin Eichenberger. Cela ne va pas être facile.» Les 69 colosses devront être en mesure de répondre aux exigences du chorégraphe du spectacle Bryn Walters. Et s’ils sont pour la plupart rompus à l’école de section, rares sont ceux qui ont porté une hallebarde lors de leur service militaire. Pour l’heure, ils s’entraînent avec des manches de râteau en bois, en attendant les armes fabriquées par Philippe Naegele à Chexbres. «Je mets l’accent sur l’aspect ergonomique du port de la hallebarde, précise Stéphane Krebs. Car elle pèse entre 4 et 5 kg. Or il faut la maintenir de longues minutes parfaitement immobile sans la faire bouger.» Mais, après l’effort, il y a toujours une récompense: l’excellent plat concocté par le quartier-maître Peter Gerber. Santé!


Notre dossier spécial consacré à la Fête des Vignerons (24 heures)

Créé: 21.02.2019, 23h31

Articles en relation

Véronique Deppen sera l'une des Cent-Suissesses

Fête des Vignerons La Veveysanne s'est trouvé un rôle taillé sur mesure. Portrait. Plus...

Les Cent-Suisses seront rejoints par Cent-Suissesses

Fête des vignerons Daniele Finzi Pasca a l’audace d’introduire des femmes dans un corps «militaire» Plus...

Les premiers costumes ont défilé, que la Fête commence

Création Deuxième étape après la présentation de quelques croquis l’été dernier, 27 prototypes ont été soumis à l’aval de quelques privilégiés. Ils seront dévoilés publiquement une fois tous les détails arrêtés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.