Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Lutte contre le Covid-19Feu vert du parlement pour l’achat de médicaments

La délégation des finances du Parlement a donné son accord à une avance de 90 millions de francs pour financer ces traitements pour combattre le Covid-19 (photo d’illustration).

Critères

ATS

3 commentaires
    Essi

    Et le simple péquin qui tombe malade?

    IL SERAIT JUSTE NORMAL qu’il puisse être assuré de recevoir de son médecin traitant (!) un traitement ambulatoire précoce dont on sait qu’il n’a pas d’effets nocifs, n’est pas cher, et dont les études montrent l’efficacité depuis des mois. En lieu et place, on répète en boucle que seul le vaccin nous sauvera.

    C’est d’autant plus ignoble, que sans même se poser des questions sur ce qui a mené aux autorisations si faciles pour les vaccins, on s’aperçoit bien que tout ne roule pas si bien: on nous balance des informations qui changent sans cesse. Il faut 2 doses, dans l’urgence on pourrait faire avec une, finalement il en faudra peut-être bien 3, mais on sait pas quand, etc.

    Il faudrait se rappeler que le vaccin est en phase 3 où on teste l’efficacité du produit et son innocuité yur une population large, les cobayes...

    Avant cela, on voulait nous fourguer le Remdesivir, à 2300 dollars la dose.

    Reveillons-nous! Informons-nous! Ayons un esprit un peu critique, que diable! Admettons même sans honte nous être faits avoir. Mais ouvrons les yeux. Osons dire.

    Les industries pharmaceutiques n’ont pas d’états d’âme. Elles paient volontiers leurs amendes pour fausse information, publicité mensongère, etc. Pfizer, AstraZeneca, Gilead, et les autres ne reculent devant rien pour orchestrer leur propagande, aidées en cela par de nombreuses personnes. Même topo que pour l’industrie du tabac.