Passer au contenu principal

CinémaFilms de Suisse et d’ailleurs au festival Aventiclap

La troisième édition du festival Aventiclap aura lieu du 22 au 25 octobre à Avenches. Un film en hommage à Federico Fellini sera notamment diffusé samedi, pour les 100 ans de sa naissance.

Gérald Morin viendra présenter samedi son film sur Fellini.
Gérald Morin viendra présenter samedi son film sur Fellini.
Archives/ Keystone

Reporté ce printemps en raison de la pandémie, Aventiclap aura finalement lieu du 22 au 25 octobre à Avenches (VD). Au menu de cette 3e édition: cinq films suisses en compétition, des courts-métrages, un hommage à Fellini, deux films argentins du FIFF et le dernier Yakari. Le festival s’ouvre jeudi avec une soirée dédiée à Bruno Manser.

L’activiste écologiste, disparu en 2000 en Malaisie, est au coeur du film «Bruno Manser, La voix de la forêt tropicale». La projection sera précédée d’une rencontre avec Baptiste Laville, de la Fondation Manser, autour du film et des plantations d’huile de palme à Bornéo.

Cinq films suisses concourront pour le Marcus d’or 2020. A découvrir vendredi: «Die fruchtbaren Jahre sind vorbei», de Natascha Beller, est une comédie qui parle de trois femmes aux prises avec la pression sociale qui pèse autour des enfants et de la carrière.

Périple amazonien

Samedi, le documentaire «Objectif sauvage» racontera le périple de trois jeunes de la région de Vevey partis à la recherche d’une lagune perdue dans l’Amazonie bolivienne. Il sera suivi de «O fim do mundo», de Basil Da Cunha, un réalisateur né à Morges, qui filme le retour d’un jeune homme dans une banlieue de Lisbonne après avoir passé huit ans en maison de correction.

En soirée, les «Enfants du Platzspitz», de Pierre Monnard, raconte les années noires de la scène de la drogue zurichoise à travers le regard d’une fillette dont la mère est toxicomane. Le documentaire «Les sept Eglises de l’Apocalypse» clora dimanche la compétition, revenant sur un des textes les plus mystérieux de la Bible.

Courts métrages et Fellini

Sept court-métrages seront projetés en présence des équipes des films, dont «Le Karloff: Fin d’un monstre» montré en avant-première. Ce documentaire de Pierric Tenthorey relate les derniers jours du magasin de DVD lausannois, qui a fermé ses portes en mars 2020.

Le festival a également donné carte blanche au Festival international du film de Fribourg (FIFF) et à son directeur Thierry Jobin. Dans ce cadre, deux films argentins seront projetés, dont «La revanche des losers» de Sebastian Borensztein.

Samedi, Aventiclap célèbrera les 100 ans de la naissance de Federico Fellini. Gérald Morin, cinéaste et ancien secrétaire du réalisateur, viendra présenter son film «Sur les traces de Fellini». Les familles pourront emmener leurs enfants découvrir la dernière adaptation de Derib et Job au cinéma, «Yakari – La grande aventure».

En raison de la crise sanitaire, les réservations aux projections sont obligatoires. Le festival avait accueilli 3000 visiteurs en 2019.

ATS/NXP