Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Trou de TolochenazFront commun aux parlements genevois et vaudois

Des ouvriers, avec l’aide d’ingénieurs, préparant le ballast pour boucher le trou sur la ligne CFF/SBB entre Lausanne et Genève suite à l’affaissement survenu en bordure de voie le jeudi 11 novembre 2021 à Tolochenaz.

«Les deux cantons doivent montrer qu’ils sont sur la même longueur d’onde.»

Florence Bettschart, députée au Grand Conseil vaudois

«C’est d’abord à la Confédération de prendre ses responsabilités.»

Murat Alder, député PLR au Grand Conseil genevois
23 commentaires
Trier:
    Dédé

    Si nos deux cantons parviennent enfin à parler d'une seule et même voix, sans discordance, avec détermination, envoyant à Berne un message clair et cohérent, cette nouvelle ligne aura peut-être une chance de voir le jour d'ici 2050. Mais si Genève s'entête à brouiller le message en exigeant à tout bout de champ une traversée du lac ou un nouveau RER, on n'y arrivera jamais. La Confédération a déjà récemment financé 55% de son CEVA, dont le surcoût s'élève en plus à près de 100 %. Il serait à présent peut-être temps de voir un peu plus loin que la Versoix et de jouer enfin équipe. Sans cela, les fonds fédéraux continueront d'alimenter principalement le triangle d'or ZH-BE-BS, au détriment de l'axe valdo-genevois.