Bâle crucifie SLO dans les arrêts de jeu

Football - Coupe de SuisseHéroïques, les Lausannois n'ont cédé qu'à la 93e minute de jeu sur un exploit du Rhénan Noah Okafor.

Okafor a offert au FC Bâle la qualification pour les quarts de finale de la Coupe de Suisse.

Okafor a offert au FC Bâle la qualification pour les quarts de finale de la Coupe de Suisse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Que le football peut être cruel. Très solide en défense sans être aussi inspiré avec le ballon qu’en d’autres occasions, SLO pensait bien avoir poussé le FC Bâle en prolongation, mercredi à Colovray. Une magnifique frappe, prise d’une vingtaine de mètres, de Noah Okafor alors que l’on jouait la dernière des trois minutes de temps additionnel en a décidé autrement. Un but qui offre donc la qualification pour les quarts de finale de la Coupe de Suisse au détenteur du trophée. Mais s’ils veulent conserver leur bien en mai prochain, les Rhénans devront proposer bien autre chose. Quant au SLO, il quitte la Coupe la tête haute, au même stade de la compétition qu’il y a deux ans lorsqu’il s’était incliné contre Zurich.

Contrairement à son habitude, Stade-Lausanne-Ouchy a commencé la rencontre de façon prudente. En laissant l’initiative du jeu à son adversaire. Des Bâlois qui se sont longtemps contentés de conserver le ballon dans leurs rangs sans rien tenter d’intéressant. Il a ainsi presque fallu patienter une demi-heure pour enfin voir les Bâlois inquiéter Barroca. Via une frappe d’Aldereite déviée en corner par un Lausannois. Puis sur une reprise de la tête mal cadrée d’Ademi sur le même coup de coin (27e). L’occasion la plus nette était ensuite galvaudée par Bua qui perdait son duel avec Barroca (29e). Un soubresaut long de trois minutes au milieu d’un gigantesque néant.

Un manque flagrant d’envie de faire la différence dont SLO s’était très vite rendu compte. Même échaudés par leurs trois défaites consécutives en championnat, ces Stadistes un peu moins entreprenants et conquérants qu’à l’accoutumée auraient pourtant pu prendre très vite les devants. Et peut-être donner un peu de relief à un duel un brin terne et fermé. Malheureusement pour eux, le tir d’Amdouni ne faisait que frôler le poteau gauche d’un Nikolic tout heureux de voir le ballon ne pas finir au fond de son filet (13e).

Pour assister à un duel qui ressemble un tant soit peu à un match de Coupe, il aura fallu attendre l’heure de jeu et l’ouverture du score lausannoise. À peine entré en jeu, Eleouet concluait victorieusement un bon centre de Laugeois (63e). Sans vraiment mettre une grosse pression sur une solide défense adverse, le FC Bâle augmentait quand même un peu le rythme et l’intensité de ses offensives. Pour trouver la récompense à ses maigres efforts une douzaine de minutes plus tard lorsque Zhegrova se jouait de Le Pogam pour ensuite habilement servir en retrait Frei qui trompait sans problème Barroca.

La suite n’appartenait qu’au talentueux Okafor sans lequel ce huitième de finale aurait peut-être connu un tout autre épilogue.

Créé: 30.10.2019, 23h49

SLO - Bâle 1-2 (0-0)

Colovray.
750 spectateurs.
Arbitre:
M. Klossner.
Buts:
63e Eleouet 1-0,
75e Frei 1-1, 93e Okafor 1-2.
SLO:
Barroca; Danner, Manière, Hajrulahu, Le Pogam; Laugeois, Perrier; Parapar, Gazzetta (79e Gaillard), Ndongo; Oussou (6e Amdouni puis 57e Eleouet).
Bâle:
Nikolic; Widmer, Cömert, Alderete, Riveros; Xhaka, Zuffi (63e Zhegrova); Stocker (79e Pululu), Frei, Bua (65e Okafor); Ademi.
Avertissements:
2e Oussou,
84e Alderete.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.