Nyon fourbit ses armes contre les tags

NettoyageSuivant l’exemple genevois, la ville de Nyon pourrait mettre sa machine à nettoyer à disposition des habitants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les tags, ces salissures de sprayeurs plus ou moins doués, constituent un vrai casse-tête pour les autorités locales chargées d’assurer la propreté et la tranquillité publique. A Nyon, le service des Travaux s’est lancé il y a deux ans dans une campagne de nettoyage systématique des bâtiments publics, grâce à l’acquisition d’une nouvelle machine à effacer les tags.

Aujourd’hui, elle cherche comment étendre son utilisation aux propriétés privées, dont les façades souillées font tache dans le paysage du centre-ville. A l’exemple de Lausanne et Genève, Nyon, qui répertorie désormais tous les tags et graffitis sur une carte, a choisi d’assainir d’abord tous le domaine public et ses bâtiments, puis d’intervenir à l’apparition de chaque nouveau tag, afin de décourager leurs auteurs ou d’éviter d’en attirer d’autres.

En 2013, la voirie a ainsi procédé à 180 interventions, ce qui a représenté 188 heures de travail. Une opération réussie puisque la ville a gagné en propreté. Mais ces efforts sont cassés par la présence de nombreux tags sur les immeubles des privés. «Certains sont découragés de payer une entreprise de nettoyage pour voir leur façade resprayée juste après», admet Laurent Miéville, propriétaire d’une maison dans le centre historique.

Municipal des Travaux, Olivier Mayor est prêt à entrer en matière. «Nous sommes en train d’explorer des pistes pour offrir ce service communal dans un périmètre déterminé, soit les zones sensibles pour le tourisme et l’image de la ville.» (24 heures)

Créé: 11.04.2014, 16h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...