Vendredi partout dans le monde, Homère descend dans la rue

CultureLes amoureux de la littérature antique se lancent dans une véritable performance à l'échelle d'une vingtaine de pays. A Lausanne comme partout ailleurs vendredi à 10h, L'Odyssée d'Homère sera lu en public.

Les aventures d'Ulysse, tuant ici Polyphème sur un vase attique du VIe siècle av. J.-C., sont au coeur d'une opération des amoureux de la culture antique, ce vendredi 24 mars 2017. Plus de 160 groupes liront Homère, dans une vingtaine de pays autour du monde, simultanément afin de promouvoir la lecture classique. Image: Wiki Commons

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Partout autour du globe, le petit monde des professionnels de l’Antiquité va s’arrêter de tourner ce vendredi, sur le coup de 10 h. Pour la première fois à cette échelle, archéologues, philologues et autres amoureux de la littérature classique se lancent dans un véritable happening. La performance? Lire simultanément, en public, un chant de L’Odyssée. L’œuvre maîtresse d’Homère (VIIIe siècle av. J.-C.), racontant le périple d’Ulysse à son retour de Troie, sera déclamée par plus de 167 groupes similaires, partout dans le monde et au même moment. Pour ceux qui auraient manqué ce moment de littérature, à mi-chemin entre la performance artistique et la vulgarisation publique, une compilation sera à disposition le jour même sur YouTube. Une diffusion est également prévue à Lyon, au Festival européen Latin Grec, organisme à l’origine de l’opération baptisée «Odyssée 24!».

A Lausanne, seize amoureux des lettres classiques vont déclamer le chant XVII sur les marches de la bibliothèque de la Haute école pédagogique (HEP), en espérant capter l’attention des passants. «On a choisi le moment où Ulysse rentre chez lui, déguisé, et méconnu de tous. On trouvait que c’était en résonance avec l’actualité et l’accueil des étrangers», se réjouit déjà Antje Kolde, professeure en didactique du latin et du grec à la HEP. La manifestation est coorganisée avec l’UNIL. But de la manœuvre? «A l’origine, c’était pour protester en France contre la marginalisation des études classiques. Ensuite l’idée a fait boule de neige. C’est aussi une façon de promouvoir la littérature antique, de montrer qu’elle est partout, que ces récits ont traversé les siècles à travers chacune de nos cultures.» Pour preuve, selon l’organisatrice, l’ampleur de la performance: on récitera Homère à Sydney, à Madagascar, à Toronto, à Bogotá, à Marrakech, et évidemment à Lausanne.

Que ceux qui n’entendent rien au grec ancien se rassurent, la lecture de la HEP sera doublée d’une récitation en français. L’opération pourrait se renouveler tous les deux ans.

(24 heures)

Créé: 23.03.2017, 07h05

Infobox

Lectures d’Homère en public. Vendredi 24 mars, de 10 h à 11 h, HEP de Lausanne, av. de Cour 33.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...