Les représentants des partis français réagissent

Présidentielle françaiseCe dimanche, les représentants des différents partis et mouvements français en Suisse ont vécu une soirée électorale riche en émotions.

(Image préxtexte) Joachim Son-Forget, référent territorial du mouvement «En Marche!» en Suisse, prédit une «grande victoire» à Macron. (Dimanche 23 avril 2017)

(Image préxtexte) Joachim Son-Forget, référent territorial du mouvement «En Marche!» en Suisse, prédit une «grande victoire» à Macron. (Dimanche 23 avril 2017) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Soirée contrastée pour les représentants des partis et mouvements politiques français en Suisse. Si du côté d'Emmanuel Macron, on est ravi et confiant dans la victoire finale, grosse déception en revanche dans les camps de François Fillon et Jean-Luc Mélenchon.

«Pas le fruit du hasard»

Joachim Son-Forget, référent territorial du mouvement «En Marche!» en Suisse, s'est dit ravi de la victoire de son candidat Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle. Il est persuadé d'une «grande victoire» de l'ancien ministre de l'économie au second tour.

«Cette victoire n'est pas le fruit du hasard. Nous récoltons le fruit d'un travail minutieux sur le terrain», a-t-il dit à l'ats. Le mouvement «En Marche!» a réussi à montrer que M. Macron avait la stature d'un homme d'Etat avec du charisme et un programme de fond, selon le militant.

«La distinction droite-gauche a vécu»

«Nous assistons à une recomposition du paysage politique français. La distinction droite-gauche a vécu», note-t-il. C'est le début d'une nouvelle ère «multidimensionnelle» qui mise sur la valeur du progrès, selon lui.

M. Son-Forget se réjouit de voir son mouvement faire la synthèse de la droite et de la gauche afin de contrer Marine le Pen au second tour, évoquant la composition d'une union nationale grâce à Emmanuel Macron.

Autre ambiance à droite. Députée Les Républicains en Suisse et soutien de François Fillon, Claudine Schmid s'est montrée déçue du résultat. Elle estime que tout est désormais possible et même une «espèce de cohabitation» à l'issue des législatives de juin.

Avec quelle majorité?

«La surprise n'est pas aussi grande que ça, mais la déception, elle, est grande», a résumé Mme Schmid en commentant le score de François Fillon. «C'est désormais un changement qui va s'opérer dans le paysage politique français», ajoute-t-elle.

Il faudra voir quelle majorité Emmanuel Macron arrivera à obtenir, s'il remporte le second tour, lors des législatives, avertit-elle. Elle s'interroge sur la capacité de M. Macron à dégager une majorité gouvernementale. «Il n'y a plus aucune certitude», selon elle.

S'agissant de son parti, la Française établie à Zurich reconnaît qu'il va falloir désormais se remettre en question. Mais il faut relativiser cette défaite. «Nous n'avons pas la même cassure interne qu'au Parti socialiste», assure-t-elle.

«La lutte continue»

Déception aussi à gauche. La députée genevoise Magali Orsini, relais de Jean-Luc Mélenchon en Suisse, s'est dite déçue de l'élimination de son candidat. «On savait que ce serait difficile, mais on gardait toujours un petit espoir», a-t-elle réagi dimanche auprès de l'ats.

Mme Orsini ne se laisse pas pour autant abattre: «La lutte continue». Elle se dit notamment très satisfaite que la campagne de M. Mélenchon ait beaucoup touché la jeunesse en France.

Elle estime que M. Macron sera élu au second tour. «Il faudra faire face à cinq années de libéralisme tiédasse, avec un coup à droite et un coup à gauche», juge-t-elle. La députée d'Ensemble à Gauche au Grand Conseil de Genève constate par ailleurs avec une certraine amertume la désintégration du PS. (ats/nxp)

Créé: 23.04.2017, 23h41

Galerie photo

Revivez la présidentielle française: Macron élu président face à Marine Le Pen

Revivez la présidentielle française: Macron élu président face à Marine Le Pen Le candidat centriste a été élu président de la République française face à la candidate d'extrême droite.

Galerie photo

La campagne présidentielle française 2017

La campagne présidentielle française 2017 Des primaires à l'élection présidentielle: la campagne est marquée par de nombreux soubresauts.

Articles en relation

Macron et Le Pen au second tour

Présidentielle française Selon les premiers résultats, Emmanuel Macron arrive en tête du premier tour avec 23,75% des voix, devant Marine Le Pen, 21,53%. Plus...

Christian Lüscher «déçu» de la défaite de Fillon

Présidentielle française Les politiciens suisses réagissaient dimanche soir au résultat du premier tour de l'élection présidentielle française. Plus...

Marine Le Pen se félicite d'un résultat «historique»

Présidentielle française La candidate du Front national, qualifiée pour le second tour de l'élection présidentielle, s'est exprimée depuis son fief d'Henin-Beaumont. Plus...

Les Français de Suisse se mobilisent

Présidentielle Le Consulat général de France de Genève s'occupe de la gestion des six cantons romands. Le scrutin a fait l'objet de mesures de sécurité renforcées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.