Films et documentaires au menu du festival Filmar

GenèveLa 18e édition va présenter plus de 90 films d'Amérique latine pendant quinze jours.

Plusieurs prix seront remis.

Plusieurs prix seront remis. Image: //www.filmaramlat.ch/

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La 18e édition du festival Filmar en América Latina aura lieu du 18 novembre au 4 décembre, dans le canton de Genève et en France voisine. Cette année, 91 œuvres cinématographiques sont proposées aux spectateurs, promesses d'un voyage à travers l'Amérique latine.

Huit films coups de cœur seront en compétition pour le prix du public d'une valeur de 4000 francs. Certains sont des documentaires, comme «Tempestad», venu du Mexique, ou «Le monde de Carolina», d'Uruguay. D'autres sont des fictions, à l'image de «La mémoire de l'eau» (Chili) ou «Le dernier après-midi» (Pérou, Colombie).

Jury des jeunes

Les jeunes talents seront aussi mis en avant, grâce au prix du jury des jeunes, pour lequel 8 titres seront en compétition. Les films sont «Alba» (Equateur), «Camino a La Paz» (Argentine), «El Remolino» (Mexique), «Le bruit des choses» (Costa Rica), «Jonas et le cirque sans chapiteau» (Brésil), «La dernière terre» (Paraguay), «Animal obscur» (Colombie), et «Rosa Chumbe» (Pérou).

La 18e édition de Filmar proposera aussi 23 longs-métrages qui sont autant d’œuvres biographiques fictionnelles ou documentaires. Le spectateur basculera dans l'univers fascinant qui transforme le sujet en personnage, parfois en mythe, ont relevé les organisateurs du festival.

Enfants

Un programme sera aussi dédié aux enfants avec Filmarcito. Les jeunes pourront partir à la découverte de courts-métrages venus des quatre coins du continent latino-américain, qui évoquent la nature. Ces films dépeignent la place de l'être humain dans un écosystème fragile.

La cérémonie d'ouverture du festival, le 18 novembre, sera suivie de la projection du film «Neruda», du réalisateur chilien Pablo Larrain. La cérémonie de clôture, le 4 décembre, se terminera par la diffusion du film «Eso que llaman Amor», de Carlos César Arbelaez (Colombie). (ats/nxp)

Créé: 01.11.2016, 19h04

Articles en relation

Filmar se profile avec 99 films pour une édition du renouveau

Cinéma Du 13 au 29 novembre, la manifestation programme 99 films. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 18 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...