Genève veut développer un drone ambulance

HUGPour gagner du temps dans le transport de patients entre les HUG et l'hôpital des Trois-Chênes, le canton de Genève veut développer un prototype de drone taxi.

Un premier prototype pourrait voir le jour en 2025, selon l'Office cantonal des transports. (Photo d'illustration)

Un premier prototype pourrait voir le jour en 2025, selon l'Office cantonal des transports. (Photo d'illustration) Image: EIP-SCC

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le canton de Genève veut développer un prototype certifié de drone ambulance pour le transport non urgent de patients entre les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) et l'hôpital des Trois-Chênes. Le Conseil d'Etat a donné mercredi son aval à la poursuite de ce projet inédit de transport de personnes.

Le canton a participé à une étude de faisabilité sur les drones taxis dans le cadre de l'initiative de mobilité urbaine aérienne (UAM Initiative) du Partenariat européen d'innovation sur les villes et collectivités intelligentes (EIP-SCC). Le projet de prototype de drone a ensuite été revu pour viser le transport non urgent de patients. Objectifs: désengorger les routes et gagner du temps.

Plus de 30'000 patients sont transportés chaque année entre les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et l'hôpital gériatrique des Trois-Chênes. Un tiers d'entre eux pourrait l'être par drone, a fait savoir Chrystelle Charat, directrice de l'unité développement et prospective de l'Office cantonal des transports.

L'étude de faisabilité a par ailleurs conclu au fait que les conditions cadres au niveau de la réglementation se prêtent à la mise en place d'un tel prototype de drone. Elle a été menée en partenariat avec l'Office fédéral de l'aviation civile et Skyguide.

Prototype en 2025

Le canton doit à présent identifier les besoins et le budget, avant de rechercher des financements. Le projet réunit les départements des Infrastructures, de la Santé - en particulier les HUG - et du Développement économique, ainsi que l'EPFL et la Haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture de Genève (HEPIA).

«Le rôle du canton est de mettre en place les conditions favorables au développement du démonstrateur», a précisé Mme Charat. Un prototype pourrait voir le jour en 2025, selon elle. Des drones civils pour le transport de personnes n'ont pas été développés en Suisse ni en Europe. (ats/nxp)

Créé: 02.10.2019, 17h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.