Le CEVA est sur de bons rails

TransportsLa nouvelle liaison ferroviaire franco-suisse a franchi une nouvelle étape vendredi avec la jonction des lignes des deux pays.

Image: dr/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Amorcé au printemps 2011, le chantier de liaison ferroviaire entre Genève et Annemasse (dans l'est de la France) a franchi une étape vendredi avec la jonction symbolique des rails des réseaux suisses et français, près de deux ans après celle des tunnels creusés des deux côtés de la frontière.

Baptisée CEVA (Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse), du nom des gares qu'elle reliera, cette double voie ferrée de 16 kilomètres - dont 14 en Suisse - a été créée pour faciliter les déplacements quotidiens des frontaliers entre le canton de Genève et la France. Ceux-ci s'effectuent actuellement à plus de 80% par le réseau routier, aujourd'hui saturé.

Dès décembre 2019, date de sa mise en service, le réseau accueillera le Léman Express, une nouvelle offre ferroviaire de six lignes qui permettra de connecter entre elles 45 gares situées dans un rayon de 60 kilomètres autour de Genève.

Côté suisse, la naissance de cette nouvelle ligne a nécessité la création de cinq nouvelles stations dans le canton de Genève, où huit communes sont concernées par son tracé.

La liaison de 2 kilomètres située côté français depuis Annemasse a été presque entièrement enterrée pour «garder intacte la qualité des paysages traversés et limiter les nuisances auprès des riverains», précise-t-on du côté des partenaires du projet, parmi lesquels figure la SNCF, l'opérateur du rail français.

De nombreux aménagements, notamment d'accessibilité, ont aussi été réalisés en Haute-Savoie sur les voies existantes et dans les gares desservant Annemasse.

Quant à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, autre partenaire français, elle a commandé 17 rames Régiolis d'Alstom pour le futur réseau, déboursant 220 millions d'euros. Au total, la réalisation de la ligne a coûté 335,2 millions d'euros à la France et 1,567 milliard de francs suisses de l'autre côté de la frontière. (afp/nxp)

Créé: 21.09.2018, 10h10

Articles en relation

Dernières oppositions levées pour le CEVA

Canton de Genève L'Office fédéral des transports a rejeté deux oppositions de propriétaires de villas à Pinchat (GE). Les acteurs du «chantier du siècle» vont pouvoir reprendre les travaux. Plus...

L’horizon s’ouvre à nouveau pour le chantier du CEVA

Genève Le projet genevois n’a plus à craindre de retard dû à la polémique sur les protections acoustiques. Plus...

Le CEVA poursuit sa course d'obstacle

Chemin de fer Des oppositions ont été levées à Pinchat, mais d'autres y sont toujours en force et une enquête est en cours à Champel. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.