Le Far° s’empare de l’île de la Harpe et de son histoire

RolleLe Festival des arts vivants quitte ses quartiers à Nyon et embarque ses spectateurs sur un site féerique. Dernière lundi soir

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des flammes éclairent l’île de la Harpe à Rolle. Des chants traversent le lac et s’écrasent sur la rive. Cela ne s’était plus vu depuis des décennies. Car le règlement communal est formel: il est interdit de faire du feu et les installations sonores ne sont pas tolérées sur l’île. Et pourtant, le Far° festival des arts vivants Nyon, adepte des lieux insolites, a choisi d’emmener les spectateurs sur ce site chargé d’histoire.

«Un jour, en automne, en sortant du Casino-Théâtre de Rolle, je vois cette île. Je me suis dit: ‘’Voilà l’endroit magique où il faut faire quelque chose’’», se remémore Véronique Ferrero Delacoste, directrice du festival.

Pour ce faire, Jonathan Capdevielle, un jeune metteur en scène français, reçoit carte blanche. Sur le site, le spectateur se laisse bercer par la voix de Paulette Farner-Ferrari, une guide rolloise. Elle remonte le temps et enchaîne les anecdotes. Une fois la nuit tombée, place à la fiction. Des hommes vêtus de cuir s’adonnent à un rituel sanguinolent autour de l’obélisque dédié à Frédéric César de la Harpe.

(24 heures)

Créé: 12.08.2012, 22h21

Rappel historique

Cette île fut construite par un groupe de commerçants rollois vers 1835. Bâtie avec de gros blocs de rocher et des tonnes de gravats sur les pilotis d’un ancien village lacustre, elle servait à protéger le port du vent et à favoriser ainsi le transbordement du bois.

Peu après sa construction, le Rollois Frédéric César de la Harpe (1754-1838) décède. Aussi connu sous le nom de «guide des princes» pour avoir éduqué les deux petits-enfants de Catherine II de Russie, cet artisan de l’indépendance s’est battu pour les droits politiques des Vaudois. L’île fut ainsi naturellement nommée en son honneur et un obélisque y fut érigé en sa mémoire.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...